webleads-tracker


Un malus écologique pour les pick-up

Services

Les députés ont voté jeudi en commission la fin des exonérations fiscales pour les véhicules pick-up, jusqu'alors exemptés notamment de malus écologique.

Ces engins dotés d'un plateau arrière pour la charge, acquis à l'origine par des professionnels puis achetés aussi par des particuliers, ne sont actuellement soumis ni à la taxe sur les véhicules de société ni concernés par le bonus-malus écologique.

Le bonus-malus ne les concerne pas "alors même que les autres véhicules apparentés de type 4X4 y sont soumis", selon l'amendement au projet de budget 2019 adopté par la commission des Finances.

Cela a engendré "un marché en plein essor (en faveur des pick-up) par un effet d'aubaine totalement liberticide", ont souligné ses auteurs LFI, qui avaient d'abord fait voter la mesure par la commission du Développement durable de l'Assemblée.

L'amendement impose la suppression de ces "niches fiscales" dont celle concernant le malus écologique "représente à elle seule un manque à gagner de 200 millions d'euros par an pour l'Etat".

"Excellente nouvelle ! Amendement adopté ! Vers (enfin !) un malus sur les #pickup de luxe !", a réagi sur Twitter le député LREM Matthieu Orphelin, qui avait déposé un amendement similaire.

La commission des Finances a achevé par cet amendement l'examen de la partie recettes du projet de loi de finances, qu'elle a adopté avant son passage dans l'hémicycle à partir de lundi.

© 2018AFP