webleads-tracker


Total: de l’ambition de neutralité carbone à la stratégie

Pétroliers

La stratégie de Total vise à se transformer en un groupe multi-énergies en faisant croître de manière rentable sa production d'énergie à partir de gaz naturel liquéfié et d'électricité, les deux marchés en plus forte croissance, pour créer de la valeur à long terme pour ses actionnaires. Dans la prochaine décennie, la production d’énergie de Total augmentera d’un tiers, en passant d’environ de 3 à 4 Mbep/j. Cette croissance proviendra pour moitié du GNL et pour moitié de l’électricité.

Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total, présente aujourd’hui à Paris la stratégie et les perspectives du Groupe. La retransmission vidéo de l’événement en anglais est disponible sur total.com. Les principaux messages de cette présentation sont les suivants :

 

Plus d’énergie, moins de carbone

La croissance de la demande énergétique et les objectifs de neutralité carbone sont les deux fondements qui sous-tendent le Total Energy Outlook et donc les évolutions des marchés de l’énergie que Total intègre dans sa stratégie.

La stratégie de Total vise à se transformer en un groupe multi-énergies en faisant croître de manière rentable sa production d'énergie à partir de gaz naturel liquéfié et d'électricité, les deux marchés en plus forte croissance, pour créer de la valeur à long terme pour ses actionnaires. Dans la prochaine décennie, la production d’énergie de Total augmentera d’un tiers, en passant d’environ de 3 à 4 Mbep/j. Cette croissance proviendra pour moitié du GNL et pour moitié de l’électricité, principalement à partir de renouvelables. Les investissements rentables dans les renouvelables et l’électricité augmenteront progressivement en passant de 2 à 3 G$ par an, et représenteront alors plus de 20% des investissements nets du Groupe.

Total confirme son ambition d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, en phase avec la société, pour l’ensemble de ses activités mondiales (Scope 1+2+3). Total réduira les émissions Scope 3 de ses clients européens de 30%, en valeur absolue, d’ici 2030, pour atteindre son objectif de neutralité carbone en Europe à horizon 2050. Cette baisse en Europe permet à Total de prendre le nouvel engagement de réduire le niveau absolu des émissions mondiales Scope 3 de ses clients d’ici 2030 par rapport à 2015. Au cours de la prochaine décennie, les ventes de produits pétroliers du Groupe diminueront de près de 30% et les ventes de Total seront alors composées de 30% de produits pétroliers, 5% de biocarburants, 50% de gaz et 15% d’électrons, essentiellement renouvelables.

 

Plus d’énergie : croître dans le gaz…

Les ventes de GNL de Total atteindront 50 Mt/an d’ici 2025 et doubleront entre 2020 et 2030. L’effet de taille, les arbitrages et l'intégration tout au long de la chaîne seront créateurs de valeur. Le cash-flow de l’activité intégrée de GNL augmentera de 40%, à plus de 4 G$ en 2025 dans un environnement à 50 $/b. La décarbonisation du gaz naturel par le biogaz et l'hydrogène ainsi que la poursuite de la réduction des émissions de méthane contribueront à l’ambition climat de Total.

 

… et dans les électrons…

Développant un modèle intégré de la production d’électricité jusqu’aux ventes aux clients résidentiels et commerciaux, en passant par le stockage et le négoce, Total vise une production nette de 50 TWh et des ventes de 80 TWh à 9 millions de clients d'ici 2025. S’appuyant sur l’élan pris en 2020, Total a pour ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des énergies renouvelables, et porte son objectif à 35 GW de capacité brute en 2025 (70% déjà en portefeuille) avec l’ambition d’une croissance de 10 GW par an au-delà, comme il l’a réalisé en 2020. 
Le business de renouvelables et électricité génèrera des cash-flow qui s’élèveront à plus de 1,5 G$ par an d'ici 2025.

 

… et privilégier la valeur sur le volume dans le pétrole 

Total se concentrera sur les projets pétroliers à bas coût, en privilégiant la valeur par rapport au volume, et développe son portefeuille de projets pétroliers, ayant tous une rentabilité supérieure à 15% à 50 $/b, tout en s’assurant que le choix de ses investissements est cohérent avec son ambition climat.

 

Adapter les ventes d'énergie à l'évolution des marchés et s’engager dans la révolution de la mobilité 

Comme démontré récemment avec la cession de la raffinerie de Lindsey et la transformation de celle de Grandpuits en une plateforme zéro pétrole, Total continuera d’adapter la capacité de raffinage et les ventes à l’évolution de la demande, notamment en Europe. Dans le même temps, le Groupe augmentera sa production et ses ventes de biocarburants, la demande pour ces produits renouvelables étant soutenue par des politiques visant la neutralité carbone. La production de diesel renouvelable de Total devrait atteindre plus de 2 Mt/an d'ici 2025.

Total investira également plus d’un milliard de dollars dans les dix prochaines années dans la révolution de la mobilité électrique, tant dans la fabrication de batteries que dans les bornes de recharge pour véhicules électriques, avec un objectif de 150 000 points de recharge d'ici 2025.

 

Total : un investissement attractif reposant sur sa résilience et sa croissance

Dans un environnement actuel incertain, Total reste concentré sur ce qu'il contrôle et plus particulièrement sur les piliers qui permettent au Groupe de résister face à la crise : HSE, excellence opérationnelle, coûts et cash, et la politique de continuer à baisser le point mort organique sous les 25 $/bep. Discipline et flexibilité seront maintenues sur les investissements avec 13-16 G$ sur 2022-25 pour un prix du pétrole entre 50 et 60 $/b. Compte tenu de l’incertitude à court terme et du contexte de prix bas, les investissements nets pour 2021 devraient être inférieurs à 12 G$, les investissements dans l’électricité bas carbone étant maintenus à 2 G$. Les efforts de réduction des coûts seront accélérés et augmentés à 2 G$ d’ici 2023.

Accélérant sa transformation vers les business bas carbone tout en augmentant sa production Amont d'environ 2% par an entre 2019 et 2025, principalement entre 2022 et 2025, le Groupe confirme une croissance du cash-flow de 5 milliards de dollars d’ici 2025 et une rentabilité des capitaux propres supérieure à 10% dans un environnement à 50 $/b.

Sur la base de ces perspectives et compte tenu de la résilience démontrée par Total, le Conseil d'administration a réaffirmé sa confiance dans les fondamentaux du Groupe et confirmé que le dividende est soutenable à 40 $/b. Au-delà des investissements et du service du dividende, priorité sera donnée, en termes d’allocation du cash-flow, à l’abaissement du taux d’endettement sous les 20%. En outre, le Conseil d'administration est convaincu qu’avec une stratégie visant à devenir un groupe multi-énergies tout en offrant un dividende à fort rendement, Total est un investissement dont l’attractivité doit conduire à une revalorisation de son action.

* * * * *

Une série de présentations thématiques par les membres du Comité exécutif aura lieu à l’issue de cette présentation Stratégie & Perspectives:

  • Devenir un leader mondial des renouvelables 
    par Philippe Sauquet, directeur général Gas Renewables & Power
  • La révolution de la mobilité
    • Une ambition mondiale dans les biocarburants 
      par Bernard Pinatel, directeur général Raffinage-Chimie
    • S’engager dans la révolution de la mobilité électrique 
      par Alexis Vovk, directeur général Marketing & Services

* * * * *

À propos de Total

Total est un groupe multi-énergies, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable.

* * * * *

 

Avertissement
Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL SE détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL SE ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « Total », « Groupe Total » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.
Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL SE ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.