webleads-tracker


Total finalise son rachat d'activités d'Engie dans le GNL

Pétroliers, Services

Total annonce la finalisation de l’acquisition du portefeuille d'actifs amont de gaz naturel liquéfié (GNL) d’Engie pour une valeur d’entreprise de 1,5 milliard de dollars. Des compléments de prix pouvant aller jusqu’à 550 M$ seraient versés par Total en cas d’amélioration des marchés pétroliers dans les prochaines années.

Ce portefeuille comprend des participations dans des usines de liquéfaction, et notamment la participation dans le projet Cameron LNG aux États-Unis, des contrats d'achat et de vente à long terme de GNL, une flotte de méthaniers ainsi que des droits de passage dans des terminaux de regazéification en Europe. 

 

« L'acquisition du business amont GNL d’Engie représente une étape majeure pour Total car cela lui permet de tirer parti de la taille et de la flexibilité sur un marché du GNL en forte croissance et qui se transforme de plus en plus en marché de commodité. Cette transaction fait de Total le deuxième acteur mondial du GNL parmi les Majors avec 10% du marché mondial : le Groupe va ainsi gérer un volume de près de 40 MT/an d’ici 2020. Cette acquisition nous permet également de prendre position sur le marché américain du GNL, avec une participation de 16,6% dans le projet Cameron LNG », a commenté Patrick Pouyanné, Président-Directeur Général de Total.

 

A l’issue de la transaction, Total reprend les équipes en charge des activités amont GNL d’Engie.

 

Le portefeuille de GNL de Total d'ici 2020 :

  • Un volume total de GNL géré de 40MT/an.
  • Un portefeuille de capacités de liquéfaction de 23 MT/an, bien réparties entre les principales zones de production de GNL: Moyen-Orient, Australie, Russie et États-Unis.
  • Un portefeuille de contrats de GNL d’achat et de vente à long terme de 28 MT/an à l'échelle mondiale pour fournir des ressources à chaque marché de manière compétitive et flexible.
  • Un rôle de fournisseur clé pour le marché européen avec des capacités de regazéification de 18 MT/an.
  • Une flotte de 18 méthaniers, dont deux FSRU (unités flottantes de stockage et de regazéification du GNL).