webleads-tracker


Tesla arrête de vendre en ligne la version à 35.000 dollars du Model 3

Constructeurs

Tesla arrête de vendre en ligne la version la moins chère du Model 3, la voiture censée le transformer en constructeur automobile de masse, mettant fin ainsi à une expérimentation qui n'a duré qu'un peu plus d'un mois.

"Nous retirons (la version standard du Model 3) des options disponibles en ligne, ce qui signifie que pour l'obtenir les clients vont devoir nous appeler ou visiter une des nombreuses boutiques Tesla", écrit le constructeur de véhicules électriques dans un post de blog diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi.

Cette décision a pour but de "simplifier les opérations de production pour mieux optimiser les coûts, en minimiser la complexité et les simplifier", avance le groupe automobile.

C'est un rétropédalage pour Tesla, qui a dévoilé cette voiture vendue à 35.000 dollars avant les impôts le 28 février et a, dans la foulée, changé son modèle de distribution, annonçant vendre ses voitures désormais en ligne.

Le PDG Elon Musk était toutefois quelque peu revenu sur la décision de fermer les boutiques Tesla, disant que le groupe, qui distribue lui-même ses voitures et n'a par conséquent pas de concessionnaire, allait en garder quelques-unes.

Désormais, la version la moins chère du Model 3 proposée en ligne par Tesla est vendue à 39.500 dollars, loin des 35.000 dollars promis par le groupe lors de la présentation de ce véhicule il y a trois ans.

C'est la quatrième fois depuis le début d'année que le prix de base du Model 3 change.

La dernière annonce intervient quelques jours après des livraisons de véhicules décevantes au premier trimestre ayant ravivé les questions sur la demande pour les véhicules Tesla et les voitures électriques dans l'ensemble.

Les ventes de Tesla sont affectées aux Etats-Unis par la diminution progressive du crédit d'impôt fédéral accordé aux voitures propres, passé à 3.500 dollars contre 7.500 dollars fin 2018. Ce crédit devrait disparaître début 2020.

Jeudi, Tesla a également annoncé qu'il allait commencer à vendre ses voitures en leasing, qu'il ne sera pas possible de racheter à la fin du contrat de location, car le groupe envisage de les intégrer à sa flotte d'automobiles autonomes.

lo/vog/lth

© 2019AFP