webleads-tracker


S&P dégrade Nissan à BBB+, perspective négative

Constructeurs

L'agence de notation financière S&P Global Ratings a dégradé jeudi d'un cran à BBB+ la note à long terme du constructeur automobile japonais Nissan, estimant que l'allié du français Renault n'allait pas d'un coup redresser ses comptes à court terme.

La note BBB+ est attribuée aux entreprises capables de faire face à leurs obligations financières de façon adéquate, mais dont la qualité est néanmoins jugée moyenne.

"Les réformes structurelles et la sortie de nouveaux modèles ne vont pas améliorer significativement les performances opérationnelles du groupe dans un délai d'un ou deux ans", en raison de conditions de marché difficiles, explique S&P dans un communiqué.

L'agence dit s'attendre à ce que "l'entreprise mette du temps à tirer parti de ses efforts pour accroître la compétitivité de ses produits et pour améliorer sa rentabilité via des réductions de capacité de production".

"La faiblesse persistante des ventes d'automobiles sur les principaux marchés créera probablement des conditions difficiles pour Nissan au cours des une à deux prochaines années", ajoute l'agence qui n'entrevoit rien de miraculeux avant au mieux le printemps 2022.

Depuis l'éviction il y a un an du patriarche de l'alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, interpellé puis inculpé au Japon pour malversations financières présumées, Nissan est en crise.

Le groupe, qui subit aussi un retournement du marché mondial de l'automobile, a décidé d'effectuer un virage à 180 degrés pour rompre avec la course aux volumes et, selon ses nouveaux dirigeants, "normaliser" ses ventes en diminuant le recours aux promotions. Cela rejaillit sur son chiffre d'affaires et ses bénéfices qui ont plongé ces derniers mois.

La perspective négative accolée à la nouvelle note résulte de la possibilité d'un affaiblissement prolongé de la demande sur les principaux marchés, ce qui nuirait davantage à Nissan, détaille S&P.

Le nouveau patron, Makoto Uchida, qui vient de prendre ses fonctions, espère renouer des liens de confiance avec Renault, afin de réellement profiter des synergies entre les entités de l'alliance qui compte aussi Mitsubishi Motors.

"Il subsiste une incertitude quant à l'orientation du partenariat de Nissan Motor avec Renault et Mitsubishi Motors", souligne S&P.

kap/fc

© 2019AFP