webleads-tracker


Scania Angers: grève pour les salaires

Constructeurs

Près d'un tiers des employés de l'usine Scania d'Angers est en grève depuis mardi pour réclamer des revalorisations salariales, a constaté un correspondant de l'AFP. Environ 220 salariés sur 750 ont arrêté le travail et, mercredi, au deuxième jour du mouvement, aucun camion n'est sorti de la chaîne de production, ont fait savoir les syndicats.

Comme la veille, à l'appel de Sud, FO et la CGT, les grévistes ont bloqué l'accès au site dès 07H00 du matin. Ils réclament une augmentation de 100 euros brut et le versement de la prime Macron de 1.000 euros.

La direction s'est engagée à augmenter les salaires de 1,9 %, ce qui correspond, selon les syndicats, à une hausse de 25 euros par mois. Une proposition qui s'apparente à "du mépris", selon les syndicats. Ces derniers rappellent que le résultat d'exploitation du groupe suédois a augmenté de 37 % entre janvier et septembre 2019.

"Nous avons entendu les revendications des salariés, nous reconnaissons les efforts consentis, mais nous devons contrôler nos coûts de production afin de rester compétitifs, car la perspective du marché pour 2020 n'est clairement pas à la hausse", a déclaré à la presse Jean-Philippe Martin, responsable communication de Scania Production.

Les syndicats appellent à poursuivre le mouvement de grève jeudi, dans l'attente des arbitrages du groupe suédois.

L'usine Scania, où sont assemblés des poids lourds, est implantée à Angers depuis 1992.

© 2019AFP