webleads-tracker


La Bourse de Tokyo recule encore (-0,95%)

Constructeurs

La Bourse de Tokyo a clôturé sur un nouveau repli lundi, fébrile au début d'une semaine riche en résultats d'entreprises, sur fond d'inquiétudes pour la conjoncture mondiale.

Voir aussi "La Bourse et l'auto victimes de la fièvre chinois (-2,57%)" et "Le plongeon chinois fait chuter les Bourses européennes"

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,95% (-194,43 points) à 20.350,10 points, dans le sillage de Wall Street qui a nettement reculé la semaine dernière après une série de publications financières décevantes.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part perdu 1,08% (-17,96 points) à 1.637,90 points.

La séance a été assez peu active avec 1,88 milliard de titres échangés sur le premier marché.

Au moment de la fermeture (06H00 GMT), le dollar oscillait autour de 123,50 yens, en recul par rapport à vendredi, en raison d'un mouvement défavorable aux titres exportateurs nippons. L'euro faisait quant à lui du surplace, à 135,90 yens.

Sur les 225 composantes du Nikkei 225, pas moins de 182 ont baissé, parfois dans de fortes proportions, notamment dans les secteurs des produits chimiques (du fait de fuites sur des annonces de résultats à venir) et des médicaments (qui avait beaucoup progressé récemment).

Sumitomo Chemical a par exemple lâché 4,95% à 710 yens, Mitsui Chemicals 3,80% à 456 yens.

Quant aux laboratoires pharmaceutiques Eisai et Chugai, ils ont respectivement abandonné 4,44% à 8.055 yens et 3,65% à 4.485 yens.

Parmi les valeurs dans les radars ce lundi figurait le constructeur d'automobiles Mitsubishi Motors. Les donneurs d'ordres de la place tokyoïte ont loué sa décision de cesser la fabrication de véhicules aux Etats-Unis et de chercher un repreneur pour sa seule usine dans ce pays. Le titre a bondi de 5,46% à 1.100 yens, signant la plus forte progression des valeurs du Nikkei pour cette première séance de la semaine.

Dans le même secteur, l'action Nissan a cédé 0,61% à 1.232 yens malgré un article du quotidien Nikkei affirmant que le groupe dirigé par Carlos Ghosn allait annoncer un bénéfice d'exploitation en hausse de 50% sur un an pour le premier trimestre de son excercice 2015/2016.

Toyota a perdu 1,14% à 8.183 yens et Honda Motor 0,05% à 3.894,50 yens.

Les compagnies d'électricité n'ont pas non plus tiré profit de l'article de une du même Nikkei indiquant que cinq d'entre elles discutaient d'un regroupement de leurs achats de matériel de transmission/distribution dans le but de bénéficier de meilleurs prix. Kansai Electric (-2,63% à 1.501 yens) a démenti cette assertion du premier quotidien économique.

L'action du grand nom de la photo Canon a de son côté baissé de 0,75% à 3.909,50 yens. Le groupe a été, après la clôture, l'un des tout premiers grands industriels à ouvrir le bal de la saison d'annonces de résultats.

L'action Sony a cédé 1,69% à 3.632 yens, Sharp 0,61% à 164 yens (alors que s'ouvre aujourd'hui un plan de départs pour 3.500 personnes), tandis que Panasonic a grignoté 0,03% à 1.554 yens.

anb-kap/mcj

© 2015AFP