webleads-tracker


Intel : rachat de la fonderie israélienne Tower Semiconductor pour 5,4 Mds$

Equipementiers

Le groupe américain de micro-processeurs Intel a annoncé mardi le rachat de la fonderie israélienne de semi-conducteurs Tower Semiconductor, pour 5,4 milliards de dollars, afin de pouvoir mieux répondre à la forte demande pour ces éléments devenus indispensables dans de nombreux objets.

Avec cette transaction, Intel souhaite renforcer son portefeuille de services de fabrication de puces électroniques, Tower étant spécialisé dans les semi-conducteurs analogiques utilisés aussi bien dans des voitures, des appareils médicaux que des caméras de sécurité.

Sous la houlette d'un nouveau patron, Intel a établi en mars 2021 une nouvelle division, Intel Foundry Services, spécialisée dans les usines fabriquant des semi-conducteurs en Europe et aux Etats-Unis afin de devenir un fournisseur majeur dans ces zones.

De l'industrie automobile aux jeux vidéo en passant par les smartphones, de multiples secteurs souffrent en effet d'une pénurie mondiale de composants électroniques, dont une grande partie est fabriquée en Asie.

L'explosion de la demande pendant la pandémie a créé des goulots d'étranglement, qui ont contraint de nombreuses entreprises à ralentir leur production, dans le secteur automobile en particulier.

Intel s'est déjà engagé à dépenser plusieurs dizaines de milliards de dollars pour construire des nouveaux sites aux Etats-Unis.

Avec Tower, Intel accroit son expertise dans certaines technologies spécialisées, telles que les radiofréquences, l'alimentation, les alliages silicium-germanium et les capteurs industriels, souligne le groupe.

Intel augmente aussi son empreinte géographique, avec des sites en Israël, aux Etats-Unis et au Japon.

La transaction doit encore recevoir le feu vert des autorités de la concurrence. Les entreprises espèrent qu'elle sera finalisée d'ici un an.

jum/Dt/eb

© 2022AFP