webleads-tracker


Artcurial : vente Retromobile du 8 février (+vidéo)

Services

Après l'arrivée des stars de la vente de Rétromobile 2019 by Artcurial Motorcars à l'aéroport de Paris Orly, la Maison présente de nouvelles pépites automobiles qui seront à l'affiche de la très attendue vente officielle du Salon Rétromobile qui se déroulera en trois temps : le 8 février 2019 la vente officielle, le 9 février 2019 la Collection de 90 MV Agusta,le 10 février 2019 : Racing Flying and Yachting - trésors de l'Automobilia suivi de la vente "Vibration".

Arrival of the stars of Retromobile 2019 by Artcurial Motorcars at Paris Orly airport
Arrival of the stars of Retromobile 2019 by Artcurial Motorcars at Paris Orly airport

1957 PORSCHE 550 A SPYDER

Estimation : 3,8 M – 4,8M €

Incontournable automobile de compétition du côté de chez Porsche, cette 550 A Spyder a démontré toute sa sportivité et son savoir-faire à de nombreuses reprises. Livrée neuve à son premier propriétaire, Hubert Wiese au Guatemala, elle a été engagée par son propriétaire dans de nombreuses épreuves sud-américaines. Elle a notamment remporté la Carrera Amatitlan et la Buen Corazon. Cette barquette fait son arrivée en France en 1959. Vendue au célèbre pilote Porsche Robert Buchet, elle passe ensuite entre les mains de 3 autres propriétaires bien connus. De 2008 à 2012 une restauration de haute qualité sera effectuée. Premier jalon de la formidable saga Porsche en compétition, cette 550 A permettra à son propriétaire d’accéder aux événements historiques les plus prestigieux.

 

1930 ALFA ROMEO 6C 1750 GRAN SPORT PAR CORSICA

Estimation : 900 000 – 1 400 000 €

La 1750 Gran Sport est une des voitures les plus formidables d’Alfa Romeo avant-guerre. Ses qualités de fabrication et de conception sont exceptionnelles. Les fonderies du moteur, des collecteurs et du compresseur forme une véritable sculpture et nécessitaient une exécution technique extrêmement complexe. Voiture de haute lignée, elle est tournée naturellement vers la compétition où elle s’illustrera avec brio dans les plus prestigieuses courses de l’époque, telles que les Mille Miglia ou la Targa Florio. Livrée neuve en Angleterre, cette Alfa 6C va participer à différentes courses au main de son premier propriétaire comme Brookland et Shelsley walsh. En 1953 elle court à Goodwood avec Tom Barnard. C’est à cette occasion que le propriétaire actuel découvre la voiture ! Cet américain qui avait étudié à l’université de Cornell le dessin industriel, achetait en 1953 la voiture et la gardait dans les rues de Londres. Un matin il découvrit qu’on avait tenté de forcer la serrure, il conçu alors un discret antivol pour éviter d’autres mésaventures. En 1958 – 1959 alors qu’il avait déménagé en Suède où il avait rencontré sa femme, il se lance dans la réfection du moteur et de la boîte de vitesses. A cette occasion il effectue un dessin de l’éclaté de la boîte et rédige de nombreux commentaire et conseils sur l’entretien et le réglage du moteur. Passionné, méticuleux et connaissant parfaitement sa voiture, il l’utilisa lors de voyages aux longs cours qu’un exceptionnel dossier photographique nous permet de revivre les péripéties.

 

1973 ALPINE A 110 1800 GP4 USINE

Estimation : 300 000 – 500 000 €
Sans prix de réserve

La crème de la crème des berlinettes Alpine est constituée par les voitures d’usine. Parmi elles, les 1800 groupe 4 de 1973 sont les plus recherchées, et les quelques châssis qui ont gagné une épreuve sont les plus rares (7 victoires en 1973). C’est exactement le cas de la berlinette présentée ici. Cette berlinette 1800 ex-usine fait partie des 17 voitures engagées par Jean Rédélé et Jacques Cheinisse durant l’année 1973 pour le premier championnat du monde des Rallyes. C'est durant cette fameuse saison que cette Alpine gagne le rallye du Portugal avec J-L Thérier. On notera par ailleurs que cette dernière a participé à la course la plus prestigieuse de ce championnat, le Rallye Monte Carlo, remportant la seconde place sur le podium. Véritable chef d'œuvre de l'Automobile française de compétition, cette voiture est sans conteste l'un des bijoux les plus recherché dans le monde de l'automobile de collection.

 

1936 MERCEDES-BENZ 500 K CABRIOLET B

Estimation : 600 000 – 800 000 €

La Mercedes 500K est l'un des modèles les plus impressionnants des années 1930. En plus du prestige, la 500K est exclusive ! En effet, de 1934 à 1936, elle n'a été produite qu'à 354 exemplaires. Le modèle présenté à la vente officielle du Salon Rétromobile dispose de 3 qualités qui en font sa rareté : un moteur de 540 K d'origine, d'une part, d'autre part un état de préservation exceptionnel, et enfin un historique limpide.

 

1963 JAGUAR MK2 TOUR DE FRANCE

Estimation : 270 000 – 360 000 €
Victorieuse au Tour de France Automobile 1963 avec B.Consten

Cette Jaguar Mk2 fait partie des plus célèbres de France, voire du monde. C'est grâce à elle que laquelle Bernard Consten et Jack Renel ont remporté le Tour de France 1963, en catégorie Tourisme. Pour Consten, c'était la cinquième victoire dans cette épreuve redoutable, disputée du 14 au 22 septembre sur une distance totale de 5 800 km. Sur les 122 partants, seuls 31 ont réussi à rallier l'arrivée (dont 10 en Tourisme sur 61), ce qui en dit long sur la difficulté de cette compétition. Avec son historique connu et limpide, cette voiture est véritable félin de course au Palmarès majeur ! Amateurs, passsionnés et curieux ne resterons pas indifférents face à la préservation et l'authenticité exceptionnelle de cette Jaguar MK2 Tour de France.