webleads-tracker


Alcoa gagne 1,23% à Wall Street avant sa scission

Equipementiers

Le géant américain de l'aluminium et des métaux composites Alcoa a fini en nette hausse son dernier jour de cotation lundi à Wall Street, avant sa séparation effective en deux entités indépendantes.

L'action a gagné 1,23% à 28,72 dollars lors de la séance, alors que les principaux indices boursiers américains ont fini en légère baisse. Le Dow Jones a perdu 0,10%.

A compter de ce mardi 1er novembre, Alcoa, créé le 1er octobre 1888, sera scindé en deux entreprises afin de refléter sa diversification, notamment son virage vers les métaux composites et composants de spécialité pour l'industrie aéronautique et automobile.

Il est de plus en plus sollicité par le secteur aéronautique pour fournir des composants pour les moteurs d'avion à base d'alliages de nickel, de titane et d'aluminium.

Les groupes automobiles comme Ford recourent également à des alliages d'aluminium pour des châssis et la carrosserie.

Ces activités vont être regroupées dans une nouvelle société baptisée Arconic. Dirigée par l'actuel PDG, Klaus Kleinfeld, celle-ci sera cotée sur le New York Stock Exchange (NYSE) sous le symbole "ARNC".

L'autre société, qui va garder les activités traditionnelles d'aluminium brut au moment où elles sont en perte de vitesse, continuera à s'appeler Alcoa et son symbole boursier reste "AA".

Financièrement, la transaction doit se faire par un échange d'actions existantes contre de nouveaux titres sur la base de trois actions existantes contre une action nouvelle.

Pour Wall Street également, c'est une page symbolique qui se tourne car Alcoa lançait à la fin de chaque trimestre la saison des résultats des grandes entreprises cotées en Bourse.

L'histoire retiendra que le dernier bénéfice trimestriel d'Alcoa était de 166 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 5,21 milliards de dollars.

Sur son compte Twitter, Alcoa appelait lundi à découvrir sa transformation, via un lien vers une vidéo d'une minute et trente secondes.

lo/pre

© 2016AFP