webleads-tracker


Volvo Trucks: bons résultats, mais une lourde amende

Constructeurs

Le suédois Volvo Group, numéro deux mondial des poids lourds, a annoncé mardi des résultats opérationnels meilleurs que prévu au deuxième trimestre mais écopé d'une lourde amende infligée par Bruxelles pour cartel avec ses concurrents européens.

La Commission européenne a infligé une amende record de 2,93 milliards d'euros à l'allemand Daimler, au suédo-français Volvo-Renault, au néerlandais DAF et à l'italien Iveco pour s'être entendus sur les prix pendant 14 ans.

Pour Volvo, la note est de 670,4 millions d'euros, ce qui correspond peu ou prou à la provision de 650 millions passée par le constructeur, dont 250 millions apparaissent dans ses comptes du deuxième trimestre.

L'allemand MAN (détenu par son compatriote Volkswagen) échappe à l'amende pour avoir collaboré avec la Commission européenne. Pour le suédois Scania, qui dément toute infraction aux règlements européens sur la concurrence, l'enquête continue.

L'annonce de cette amende record ne semblait pas immédiatement peser sur le cours du titre Volvo qui a clôturé en hausse de 2,3% à la Bourse de Stockholm.

Il faut dire que le constructeur a fait état de résultats trimestriels en hausse et supérieurs aux attentes.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice opérationnel sous-jacent s'est établi à 6,1 milliards de couronnes (643 millions d'euros), en hausse de 3,4% sur un an, là où les analystes interrogés par l'agence SME Direkt n'attendaient que 5,6 milliards.

La conjoncture reste toutefois difficile pour le groupe suédois qui n'est parvenu à améliorer légèrement ses marges au deuxième trimestre qu'au prix d'une stricte gestion des coûts.

Le chiffre d'affaires a fléchi de 7%, à 78,9 milliards de couronnes, plombé par la contraction des ventes de camions et d'engins de chantier alors que celles de bus et de moteurs marins ont progressé.

Le bénéfice net a été divisé par 2,6 par rapport au deuxième trimestre 2015, à 1,9 milliard de couronnes.

Surtout, le carnet de commandes exprimé en nombre de véhicules a décliné de 8% sur la période avril-juin pour les quatre marques du groupe, Volvo, UD, Renault Trucks et Mack.

gab/gib

© 2016AFP