webleads-tracker


Volvo Group dans le vert malgré la crise de semi-conducteurs

Constructeurs

Le constructeur suédois de poids lourds Volvo Group a annoncé jeudi des résultats en nette progression au troisième trimestre, avec un bénéfice net se rapprochant de son niveau pré-pandémie, même si la pénurie mondiale de semi-conducteurs pèse sur son activité.

Le bénéfice net du numéro 2 mondial du secteur est ressorti à un peu plus de 7 milliards de couronnes (704 millions d'euros) contre 5,7 milliards un an plus tôt. Il est légèrement inférieur aux 7,5 milliards du troisième trimestre 2019, avant la pandémie de Covid-19.

Le chiffre d'affaires a lui progressé de 11% sur un an, à 85 milliards de couronnes, mais est encore nettement inférieur à son niveau d'avant la pandémie (98,7 milliards au troisième trimestre 2019).

Sur la période juillet-septembre, le géant suédois a indiqué avoir souffert "des pénuries de semi-conducteurs, d'autres composants et de capacités de transport qui ont entraîné des perturbations de la production et une augmentation des coûts".

Le constructeur, dont les principaux concurrents sont le leader mondial Daimler et le numéro 3 Volkswagen (Scania, MAN...), fait face depuis plusieurs mois - comme l'ensemble du secteur - à des pénuries de composants électroniques, particulièrement de puces, qui l'empêchent d'honorer des commandes.

La pandémie de coronavirus a bouleversé les chaînes d'approvisionnement mondiales, conduisant à des goulets d'étranglement sur les marchés des composants, mais aussi du bois, des plastiques ou encore de l'acier, ce qui plombe de nombreuses industries.

"Nous allons continuer à avoir des perturbations et des arrêts de production, tant dans la production de camions que dans d'autres segments du groupe", a prévenu le PDG, Martin Lundstedt, cité dans le rapport.

Pour l'ensemble de l'année, Volvo ajuste à la baisse ses prévisions de ventes pour sa branche poids lourds en Europe et en Amérique du Nord.

Vers 09H30 (07H30 GMT), le titre Volvo perdait 1,3%, à 198,54 couronnes dans un marché en hausse de 0,4%.

hdy/map/cco

© 2021AFP