webleads-tracker


Volkswagen : le départ surprise du patron fait déraper le titre

Constructeurs

L'action Volkswagen a reculé à la Bourse de Francfort lundi, le marché appréciant peu le départ surprise du patron du géant automobile Herbert Diess annoncé vendredi soir. Le titre a fini la séance en baisse de 1,25% à 132,64 euros, après avoir dérapé de près de 3% à l'ouverture, dans un Dax en repli de 0,33%.

Le bouillant patron, apprécié par les investisseurs, quittera ses fonctions fin août après quatre années mouvementées à la tête de VW, engagé dans une profonde mutation stratégique vers l'électrique et le numérique.

Ce départ a été décidé "d'un commun accord" lors d'une réunion du conseil de surveillance de Volkswagen, selon un communiqué publié vendredi après Bourse.

Le titre Volkswagen a perdu près d'un tiers de sa valeur depuis janvier.

Malgré des bénéfices et des flux de trésorerie solides, les investisseurs semblent douter que VW puisse mener avec succès son virage vers l'électrique et les nouveaux services de mobilité connectés.

Herbert Diess était de fait sur la sellette depuis des mois au sein du géant aux douze marques en proie à des tensions récurrentes avec les puissants représentants du personnel et les autres figures de l'exécutif du groupe.

Ce changement intervient également au moment où Volkswagen est en train de planifier l'introduction en Bourse de Porsche, sa marque la plus prisée, afin de lever de nouveaux fonds pour l'électrification et les investissements massifs dans le numérique.

C'est justement l'actuel président du directoire de Porsche, Oliver Blume, qui va prendre les rênes du constructeur à partir du 1er septembre en remplacement de M. Diess.

jpl-ys/smk/cco

© 2022AFP