webleads-tracker


VO : Adevinta (Leboncoin) affecté par la "taxe Gafa" française

Services

Le spécialiste norvégien des annonces en ligne Adevinta, propriétaire du site Leboncoin, a vu ses résultats plombés au troisième trimestre par la "taxe Gafa" française, un impôt qu'il conteste.

Dans son rapport publié jeudi, le groupe indique avoir été notifié par le fisc français que la plupart de ses revenus en France, son principal marché, seraient assujettis à la taxe sur les services numériques qui cible les géants du secteur, essentiellement américains.

S'il conteste ces conclusions et a fait appel de cette décision, Adevinta dit avoir effectué une provision de précaution de 39 millions d'euros, dont 31 millions à titre rétroactif pour la période 2019-2021, et avoir acquitté un paiement "de bonne foi" de 11 millions d'euros au titre de 2022.

Combinés à d'autres éléments exceptionnels, ces déboires fiscaux ont entraîné une perte nette de 54 millions d'euros au troisième trimestre,DONrançaise.

Pour 2023, il vise une croissance à deux chiffres de ses ventes et une amélioration de sa marge d'exploitation.

Après avoir surfé sur la popularité du secteur numérique pendant la pandémie, Adevinta a pâti notamment d'un coup d'arrêt dans les ventes de véhicules d'occasion, reflétant les retards de livraison des voitures neuves par l'industrie automobile à cause des pénuries de composants.

En Bourse, le titre a été malmené du fait de la remontée des taux d'intérêt et du recentrage des marchés vers les valeurs plus traditionnelles.

Jeudi à 10H45 à la Bourse d'Oslo, l'action Adevinta grimpait cependant de 9,23%.

phy/aco/er

© 2022AFP