webleads-tracker


Ventes VN Russie: -6,4% en novembre

Constructeurs

Les ventes de voitures neuves en Russie ont continué leur dégringolade en novembre, reculant de 6,4% sur un an, huitième mois de baisse consécutif scellant une année difficile pour le secteur, qui souffre d'un pouvoir d'achat en berne.

Selon l'Association of European Businesses (AEB), regroupant les industriels du secteur, les ventes de véhicules neufs légers et utilitaires se sont élevées le mois dernier à 156.848 exemplaires en Russie.

Ces résultats "confirment la tendance négative qui prévaut sur le marché automobile russe cette année", constate le directeur du comité automobile de l'AEB, Joerg Schreiber, cité dans un communiqué publié jeudi.

Il ajoute n'attendre aucune reprise en décembre, la TVA russe ayant augmenté au 1er janvier 2019 de 18 à 20%, ce qui avait provoqué une hausse des ventes de voitures fin 2018.

Après une année 2012 record, le marché automobile russe s'était effondré et n'avait renoué avec la croissance qu'en 2017, stimulé par un rebond de l'économie. Mais la tendance s'est essoufflée en début d'année, et les ventes sont repassées dans le rouge.

Les constructeurs ont d'abord expliqué les mauvaises ventes de 2019 par l'augmentation de la TVA, mais ils s'inquiètent désormais d'une tendance plus profonde liée à la morosité économique et aux difficultés des Russes dont le pouvoir d'achat baisse depuis cinq ans.

En septembre, l'AEB a revu à la baisse les ventes de voitures prévues cette année, passant d'un pronostic de croissance (+3,8%) à une anticipation de baisse des ventes (-2,3%), après le bond de 2018 (+12,8%).

Le numéro un du marché russe, Lada, dont le constructeur Avtovaz est détenu par l'Alliance Renault-Nissan, et qui avait jusqu'à présent tiré son épingle du jeu, a enregistré en novembre sa plus forte baisse depuis trois ans (-7% sur un an).

© 2019AFP