webleads-tracker


Ventes VN Russie: -14,6% en juin

Constructeurs

Les ventes de voitures neuves en Russie ont poursuivi leur dégringolade en juin, enregistrant une chute de 14,6% sur un an, ce qui représente néanmoins une amélioration par rapport aux mois de confinement dû au coronavirus.

Selon l'Association of European Businesses (AEB) qui regroupe les industriels du secteur, les ventes de véhicules neufs se sont élevées en juin à 122.622 exemplaires dans le pays, soit près du double du mois précédent.

En avril et mai, mois que la Russie a en grande partie passés en confinement, ces ventes s'étaient écroulées de respectivement 51,8% et 72,4% en termes annuels.

Dans l'ensemble, au premier semestre, les ventes ont connu un recul annuel de 23,3%.

"Ces six mois ont fait l'effet de montagnes russes pour les fabricants et les concessionnaires avec une lente amélioration en début d'année, suivie d'une descente brutale sans précédent en avril/mai et pour finir une lente reprise en juin", a commenté dans un communiqué le directeur du comité de constructeurs automobiles de l'AEB, Thomas Staertzel.

Il a souligné que les chiffres de juin restaient négatifs malgré la réouverture des concessionnaires, les achats retardés et les mesures de soutien de l'Etat.

Pour l'année 2020, l'AEB prévoit des ventes totales de 1,339 million de véhicule, soit une baisse de 23,9% par rapport à 2019, si les mesures étatiques de soutien au secteur se poursuivent et en l'absence d'une deuxième vague de pandémie de nouveau coronavirus.

Les ventes de voitures évoluaient à la baisse depuis plusieurs mois, à l'exception d'un rebond en mars sous l'effet de la chute du rouble.

La panique boursière et pétrolière consécutive à la crise sanitaire avait fait fortement chuter le rouble et fait craindre aux Russes une flambée de l'inflation, les poussant à anticiper certains achats coûteux -- notamment de produits importés -- en prévision de l'augmentation des prix.

Le rouble s'est depuis repris, mais l'économie russe, qui tournait déjà au ralenti depuis plusieurs mois, est, comme partout ailleurs, durement touchée par cette crise.

© 2020AFP