webleads-tracker


Ventes VN France aux entreprises : -32,69% au 1er semestre

Services

Malgré les mesures de relance en faveur de l’automobile annoncées par le président Macron le 26 mai dernier, le premier semestre 2020 reste très négatif pour le marché entreprise. Les immatriculations sur l’ensemble des six premiers mois affichent un recul de -32,69 % (avec un jour ouvré de plus par rapport à 2019), à 303 995 VP + VUL, selon les statistiques de l’Arval Mobility Observatory.

• Le marché entreprise en cumul sur six mois (Janvier-Juin)

Sur les six premiers mois de 2020, le marché entreprise affiche un recul inédit de -32,69 % (303 995 VP + VUL).

En comparaison, le marché automobile national s’établit, lui, en baisse de – 37,31 % à 890 972 unité, avec un jour ouvré de plus par rapport à 2019 (124 contre 123).

• Type de véhicules : Les VP ont davantage souffert que les VUL de la crise de la Covid-19 et de l’arrêt de l’économie. Les immatriculations de VP s’établissent en baisse de -34,07% (175 031 unités), tandis que pour les VUL, le repli est de -30,73 % (128 964 unités).

• Côté énergies, les motorisations alternatives sont les seules à tirer leur épingle du jeu au premier semestre. Les hybrides voient leurs immatriculations progresser de +46,56 % (22 362 VP + VUL), grâce notamment à une explosion des immatriculations de modèles hybrides rechargeables (+122,89% à 8 597 VP + VUL).  Quant à l’électrique, cette motorisation signe aussi un semestre en hausse : +8,72 % (11 509 VP + VUL).

A l’inverse, les motorisations thermiques enregistrent un premier semestre noir, avec un effondrement des immatriculations essence de -41,43 % (59 005 VP + VUL), tandis que le diesel recule de -35,14 % (210 449 VP + VUL).

• Au total, les parts de marché des différentes énergies ressortent sur six mois (VP + VUL inclus) à 19,41 % pour l’essence ; 69,23 % pour le diesel ; 3,79 % pour l’électrique et 7,36 % pour les hybrides.

Si l’on prend en compte uniquement le segment des VP, les parts de marché s’établissent à 30,48 % pour l’essence ; 52,21 % pour le Diesel ; 4,83 % pour l’électrique et 12,38 % pour les hybrides.

 

• Le marché entreprise en Juin

Malgré un jour ouvré de plus par rapport à 2019 (21 contre 20), l’accélération de la sortie du confinement et plusieurs mesures gouvernementales de soutien à la filière (augmentation des bonus, aide à l’achat des hybrides rechargeables), le marché entreprise n’a pas réussi à refaire totalement son retard en Juin.  L’activité s’est toutefois bien redressée puisque les immatriculations n’affichent plus qu’une baisse de -3,65 % (81 503 VP + VUL), là où elles étaient repli de plus de 40 % en Mai.

• Type de véhicules : les VUL sortent du rouge et affichent des immatriculations en hausse de + 7,83 % (35 122 unités), tandis que les VP restent à la traîne avec une baisse des immatriculations de -10,84 % (46 381 unités).

• Côté énergies, les énergies renouvelables connaissent une envolée de leurs immatriculations, notamment les hybrides rechargeables, qui affichent un bond de +462,72 % sur un mois (2 943 VP + VUL). Le total des hybrides ressort en hausse de +139,62 % (6 865 VP + VUL). Dans le même temps, l’électrique  progresse de +22,79 % (2 963 VP + VUL).

 Quant aux modèles thermiques, ils ne connaissent pas la même évolution sur un mois. L’essence décroche de -22,79 (15 749 VP + VUL), tandis que le Diesel limite la casse avec un repli contenu à -5,23 % (55 715 VP + VUL).