webleads-tracker


Ventes VN France: -3% en septembre, -29% sur l'année (+vidéo)

Constructeurs

La prime à la conversion et la vente de modèle hybrides ont amorti la baisse des ventes de voitures particulières en France en septembre, où des marques comme Dacia et Peugeot affichent un net redressement.

Le marché automobile français affiche encore en septembre une baisse de 2,97% sur un an, a annoncé jeudi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les groupes français, qui représentent 60% du marché, restent en recul, avec PSA à -4,35% et Renault à -5,84%, mais les marques Peugeot (groupe PSA, +6,69%) et Dacia (groupe Renault, +34,88%) tirent leur épingle du jeu.

Les constructeurs français se sont moins bien remis (-5%) que leurs concurrents étrangers (+0,02%). Le groupe Volkswagen, premier importateur dans l'Hexagone, progresse notamment de 1,70%, porté par de nombreuses livraisons chez Audi. BMW recule de 15,66%, Hyundai de 1,03% et FCA (Fiat) de 4%, mais Toyota (+5,06%), Daimler (+6,9%) et Ford (+4,21%) sont en hausse.

Pour François Roudier, porte-parole du CCFA, "on a eu une fin de mois assez bonne avec beaucoup de livraisons, qui a rattrapé un début de mois difficile". Selon lui, il est possible que certains modèles aient eu des retards de livraison liés au redémarrage des usines en Europe.

Le marché se remet doucement de l'effondrement du printemps lié à la crise sanitaire. Avec un commerce automobile paralysé par le confinement, les livraisons de véhicules s'étaient écroulées de 72% en mars, de 88,8% en avril, puis encore de 50,3% en mai. Elles s'étaient ensuite redressées de 1,2% en juin et de 3,9% en juillet, avant de rechuter de 19,8% en août.

Malgré un jour ouvré de plus en septembre 2020, 168.291 voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de France, contre 173.443 en septembre 2019.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les immatriculations atteignent quelque 1.166.700 unités, en chute de 28,92% par rapport à la même période de l'an dernier.

 

Recul de 25-30% sur l'année

La Peugeot 208 est en tête avec 63.737 exemplaires, devant la Renault Clio (58.985), la Peugeot 2008 (46.876), la Citroën C3 (41.131) et le Sandero de Dacia (40.976).

Les ventes d'hybrides explosent: 150.021 véhicules hybrides ont été vendus depuis le début de l'année, dont 40.284 hybrides rechargeables, contre un total de 87.334 sur la même période en 2019, et 70.535 véhicules électriques. Renault devance Peugeot, Tesla et DS sur ces segments, selon le cabinet AAA Data.

M. Roudier a indiqué que le CCFA maintenait une prévision de marché à -25% ou -30% sur l'ensemble de l'année 2020, avec un chiffre de ventes autour de 1,6 million pour les véhicules particuliers, ce qui serait le chiffre le plus bas depuis 15 ans. "On pourrait avoir des ventes par anticipation" sur la diminution du bonus écologique et l'augmentation du malus pour les véhicules les plus polluants, ainsi que l'entrée en vigueur en janvier d'une nouvelle européenne plus contraignante.

Avec la crise, les canaux tactiques (immatriculations comme véhicules de démonstration ou vente à tarifs réduits aux loueurs de courte durée), ont reculé, au profit de ventes aux particuliers, selon le CCFA.

Par ailleurs, les chiffres d'immatriculations de véhicules utilitaires légers ont été très bons en septembre, à +16,8%. "Les gros acteurs du marché, comme le BTP, ont renouvelé les utilitaires légers, ce qui est un bon signe de reprise de l'activité", a souligné Francois Roudier.

Le marché de l'occasion pour les voitures particulières fait également preuve de dynamisme pour le quatrième mois consécutif avec 563.436 immatriculations en septembre, soit +21% sur un an, et un total sur les 9 premiers mois de 4.055.009 voitures vendues (-6% sur un an).

tsz/soe/nth

© 2020AFP