webleads-tracker


Ventes VN Allemagne: 1er trimestre à -6,4% (-25% sur 2019)

Constructeurs

Le marché automobile allemand est resté au premier trimestre en dessous de son niveau de 2020, connaissant son pire début d'année depuis la réunification, plombé par l'impact durable de la pandémie de Covid-19, selon des données officielles publiées mercredi.

Au total, 656.452 voitures neuves ont été immatriculées dans la première économie européenne entre janvier et mars, 6,4% de moins qu'en 2020 et 25% de moins qu'en 2019, selon les chiffres de l'Office fédéral de l'Automobile (KBA).

"Le premier trimestre de 2021 a été inférieur de 16%" à la moyenne sur 10 ans, indique dans un communiqué la fédération des constructeurs importateurs VDIK. "Il n'y a jamais eu de pire premier trimestre depuis le début des statistiques."

Par rapport à mars 2020, où le confinement avait entraîné une chute historique de 37,7% des ventes automobiles, les immatriculations ont augmenté le mois dernier de 35,9% à 292.349, un nombre toujours de 15% inférieur à celui du niveau d'avant-crise.

"La croissance en mars n'existe que sur le papier" et "nous sommes confrontés à un marché extrêmement faible depuis le début de l'année", explique Reinhard Zirpel, président de la VDIK. "L'industrie ne s'attendait pas du tout à ce que le premier trimestre de 2021 soit encore plus sombre que la période déjà extrêmement mauvaise de l'année précédente."

La production intérieure a elle augmenté de 29% à 373.900 unités en mars, également en deça de 2019, selon la fédération des constructeurs allemands VDA. Au premier trimestre, la baisse est de 8%.

Les exportations sur la période de janvier à mars ont également reculé de 9% sur un an.

"Le marché se redresse lentement, mais les effets de rattrapage massifs escomptés ne se sont pas encore concrétisés, car la vie publique et économique reste soumise à des restrictions considérables", note Peter Fuß, analyste du cabinet EY, évoquant la "grande incertitude" par rapport au rythme de la campagne de vaccination et l'évolution conjoncturelle.

Les ventes de voitures électriques ont continué de progresser, avec +191% à 30.101 unités soit 10% du marché en mars.

Les principales marques allemandes ont progressé: +39% pour la marque principale VW de Volkswagen, leader du marché avec 19% des ventes.

Mercedes (Daimler) a progressé de 37% à 27.520 unités et les immatriculations de BMW, qui représentent 8% du marché, ont augmenté de 18%.

Du côté des marques françaises, Citroën a bondi de 57% à 4.765 voitures, Peugeot a représenté en mars 1,9% du marché après une hausse de 78% et Renault ressort à 3,5% des ventes avec +63%.

Parmi les constructeurs étrangers, Ford (4,7% du marché) et Hyundai (3,6%) arrivent en tête.

Tesla a écoulé en mars 3.703 voitures en Allemagne, 64% de plus qu'il y a un an. Au premier trimestre, le pionnier américain de l'électrique affiche 6.074 immatriculations, soit 0,9% du marché.

ys/smk/eb

© 2021AFP