webleads-tracker


Ventes VN Allemagne: -11% au 1er semestre

Constructeurs

Le marché automobile allemand a plongé de 11,0% sur un an au premier semestre, plombé par la guerre en Ukraine et les difficultés d'approvisionnement, selon des chiffres officiels publiés mardi.

Au total, 1.237.975 nouveaux véhicules ont été immatriculés dans la première économie européenne, selon l'Agence fédérale pour l'automobile KBA.

En juin, le marché a subi un nouveau coup de frein et reculé de 18,1% sur un an, après une baisse de 10,2% en mai, a-t-elle indiqué.

"Les espoirs de reprise après la faiblesse de l'an dernier ont été déçus", a résumé Reinhard Zirpel, président du VDIK, association des producteurs étrangers.

Après deux ans marqués par la pandémie de coronavirus, le secteur a particulièrement souffert au premier semestre 2022 de pénuries de matériaux et composants.

Ces problèmes d'approvisionnement, qui ont commencé sur fond de reprise post-Covid-19, ont été aggravés par la guerre en Ukraine, principal fournisseur européen des faisceaux de câblage.

Par ailleurs, la récente flambée de Covid-19 en Chine a ouvert un nouveau cycle de perturbations des chaînes d'approvisionnement, le tout dans un contexte de hausse des prix.

"La fin de la crise actuelle n'est pas en vue pour le moment", note Peter Fuß, du cabinet EY. "Les défis ne diminuent pas."

"La menace de récession freine la volonté d'investissement des entreprises", tout comme "les inquiétudes concernant l'approvisionnement en gaz cet hiver", a commenté le cabinet dans un communiqué.

Dans le détail, malgré un recul des ventes de 18,9% entre janvier et juin, la marque VW du groupe Volkswagen reste leader en Allemagne, avec 18,1% du marché.

Sur les six premiers mois de l'année, les immatriculations de Mercedes-Benz ont chuté de 4,4% et celles de BMW de 12,5%, précise la KBA.

Les voitures purement électriques ont représenté en juin 14,4% du marché, malgré une baisse des ventes, les hybrides 29,1%, tandis que 37% étaient des modèles à essence. Le diesel représentait enfin 18,9% des achats.

© 2022AFP