webleads-tracker


Ventes Flottes VN & VUL : -40,39% en Mai

Constructeurs, Services

Le marché du véhicule d’entreprise a subi une nouvelle déconvenue en Mai, malgré le redémarrage très partiel de l’activité à compter du 11. Les immatriculations sur l’ensemble du mois (et avec deux jours ouvrés de moins par rapport à 2019) s’affichent encore en fort repli : - 40,39 %, avec 44 058 VP + VUL. C'est certes moins que les -84,39 % du mois d'Avril, mais la reprise est très lente.

A preuve, depuis le début de l’année, selon les statistiques de l’Arval Mobility Observatory, ce marché enregistre toujours un recul de - 39,38 % (222 482 VP + VUL). Les prochaines semaines diront si le plan de relance automobile de l’exécutif a un effet dynamique sur les entreprises, permettant d'entrevoir un réel rebond du marché.   

 

• Le marché entreprise en Mai

Avec deux jours ouvrés de moins par rapport à 2019 (18 contre 20) et la poursuite du confinement sur la première partie du mois, Mai n’a pas permis de rebond spectaculaire des immatriculations en entreprise.Tout au plus, un fléchissement de la baisse, avec un bilan qui reste négatif de - 40,39 %, à 44 058 VP + VUL.

Type de véhicules : les VUL font un peu mieux que les VP sur la période, avec un repli des immatriculations de -32, 22 % (19 877 unités), contre une chute de -43,76 % pour les  VP, à 24 181 unités.

• Côté énergies, à l’exception des hybrides rechargeables, qui affichent un bond spectaculaire de +160,69 % à 1 585 VP + VUL, toutes les motorisations demeurent orientées à la baisse.

L’électrique  voit ses immatriculations reculer de -18,53 % à 1 244 VP + VUL, tandis que le total des hybrides ressort en hausse de +29,46 % (3 718 VP + VUL). Les parts de marché de ces deux motorisations s’établissent respectivement à 2,82 % et 8,44 %.

Quant aux versions thermiques, elles poursuivent leur plongeon à deux chiffres : l’essence recule de - 48,80 %  (8 694 VP + VUL) et le Diesel de - 42,19 % (30 303 VP + VUL). Sur un mois, leurs parts de marché s’inscrivent respectivement à 19,73 % et 68,78 %.

 

• Le marché entreprise en cumul sur cinq mois (Janvier-Mai)

Sur les cinq premiers mois de 2020, le marché entreprises reste en repli de -39,38 % (222 482 VP + VUL). En comparaison, le marché automobile national s’établit lui en repli de -47 % à 605 111 unités, avec un jour ouvré de moins (103 contre 104 en 2019).

Type de véhicules : VP et VUL évoluent toujours de façon assez similaire, avec un repli de -39,73 % (128 650 unités) pour les VP et -38,91 % (93 832 unités) pour les VUL.

• Côté énergies, les motorisations alternatives sont toujours les seules à afficher des immatriculations dans le vert sur cinq mois : + 25 % pour les hybrides (15 491 VP + VUL) et +4,56 % pour l’électrique (8 546 VP + VUL).

A l’inverse, les motorisations thermiques poursuivent leur chute : -46,17 % pour l’essence (43 252 VP + VUL) et -41,76 % pour le Diesel (154 728 VP + VUL).

• Au total, les parts de marché des différentes énergies ressortent sur cinq mois (VP + VUL inclus) à 19,44 % pour l’essence ; 69,55 % pour le diesel ; 3,84 % pour l’électrique et 6,96 % pour les hybrides.

Si l’on prend en compte uniquement le segment des VP, les parts de marché s’établissent à 30,22 % pour l’essence ; 52,94 % pour le Diesel ; 5,1 % pour l’électrique et 11,65 % pour les hybrides