webleads-tracker


Ventes aux entreprises : -4,4% en novembre (OVE)

Constructeurs

Nouveau coup de mou pour le marché du véhicule d’entreprise en novembre. Avec un jour ouvré de plus cette année, le cumul des mises à la route en entreprise sur onze mois affiche une progression de +2,8 % à 746 023 unités (VP+VUL), selon les chiffres de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE). Sur le seul mois de novembre, l’activité est en recul de -4,4 % à 71 262 unités.

• Le marché entreprise en Novembre

En novembre, les immatriculations de VP et de VUL en entreprise ont connu un nouveau coup d’arrêt (après celui de septembre), avec un recul de -4,4 % (71 262 unités).

Cette fois-ci, c’est le VP qui a subi le plus fort décrochage puisque les immatriculations ont plongé de -6,7 % à 41 184 unités.  Le VUL, quant à lui, résiste mieux avec une baisse contenue de -0,9 % (30 078 unités).

Côté énergies, l’essence affiche des immatriculations toujours en croissance à deux chiffres (+33,4 % à 12 641 VP + VUL). Pour les VP uniquement, la hausse s’établit à +30,4 % (11 214 unités). Les VUL enregistrent pour leur part une forte augmentation des mises à la route (+62,7 % à 1 427 unités).

Le repli du diesel enregistre une accélération en novembre avec une baisse de -13,8 % des immatriculations (53 496 VP + VUL). Pour les seuls VP, le recul s’établit à -22,1 % avec 25 771 unités.

Le bilan de l’électrique affiche une hausse surprenante des immatriculations de +138,2 % (VP + VUL), à 2 363 unités. Sur le segment des VP seuls, le rythme des immatriculations est encore plus élevé avec une progression de +187,9 % à 1 589 unités.

Du côté des hybrides enfin, la tendance reste encore bien orientée avec une hausse de + 37,6 % (2 666 unités VP + VUL), toujours exclusivement soutenue par les hybrides non rechargeables (+60,8 % à 1 979 unités), tandis que les rechargeables chutent de -2,7 % (687 unités).

 

• Le marché entreprise en cumul sur 11 mois (Janvier-Novembre)

Sur onze mois, et avec un jour ouvré de plus qu’en 2017 (232 contre 231), le marché du véhicule d’entreprise affiche une progression totale de +2,8 % à 746 023 unités (VP + VUL).

Par segment de marché, l’activité depuis le début de l’année reste encore soutenue par les véhicules particuliers (VP), dont les immatriculations enregistrent une progression totale de +3,2 % en cumul (435 722 unités). Pour sa part le marché du véhicule utilitaire léger (VUL) conserve un rythme de croissance limité à +2,2 % (310 301 unités).

Par type d’énergiesle diesel poursuit son recul dans les parcs d’entreprises, avec des immatriculations en baisse de -4,4 % (588 148 unités VP+VUL). Sa part de marché atteint 78,8 %. Depuis le début de l’année, les immatriculations de diesel sont en recul sur les VP de -8,4 % à 297 476 unités, avec une part de marché de 68,3 %.

Pour leur part, les immatriculations de VP et de VUL essence s’inscrivent en hausse de +42,6 % à 117 807 unités (VP + VUL). La hausse vise à la fois les VP et les VUL (respectivement + 40,1 % à 105 882 unités et + 69,8 % à 11 925 unités). La part de marché de l’essence en entreprise (VP+VUL) s’établit fin novembre à 15,8 %. Sur les seuls VP, elle atteint désormais 24,3 %, et 3,8 % pour les VUL.

Les véhicules électriques franchissent le seuil des 2 % de part de marché en entreprises fin novembre. Les immatriculations enregistrent une croissance de +45,1 % à 15 124 unités (VP + VUL).  La croissance de cette énergie est due à la fois aux VP (+ 53,6 % à 8 761 unités) et aux VUL (+ 34,9 % à 6 363 unités).

Côté hybrides, la progression des immatriculations sur onze mois atteint +43,9 % à 24 008 unités (VP + VUL). La part de marché des hybrides reste stable à 3,2 %. Les hybrides rechargeables affichent des immatriculations en progression de + 32,2 % depuis le début de l’année (6 496 unités), tandis que les hybrides non rechargeables progressent de +48,7 % (17 512 unités VP + VUL). Sur le seul segment des VP, les hybrides revendiquent une part de marché de 5,4 %, avec des immatriculations en progression de  +44,3 % (23 373 unités).