webleads-tracker


Vente Artcurial Rétromobile : le catalogue est en ligne

Services

Envie de connaitre les merveilles qui seront à l'affiche de la vente aux enchères officielle du Salon Rétromobile ? Rendez-vous sur le site d'Artcurial où les catalogues viennent d'être mis en ligne.

Cliquez ici pour accéder au catalogue de la vente en ligne. Découvrez quelques lots ci-dessous :

 

1978 RONDEAU M378 LE MANS GTP

Estimation : 900 000 – 1,2 M€

Détentrice du record absolu de participations dans l’histoire des 24H du Mans, cette Rondeau M378 #001présente un palmarès exceptionnel avec plusieurs victoires de catégories, deux places sur le podium et seulement trois abandons.

Construite en 1978 par Jean Rondeau et grâce au soutien financier de Marjorie Brosse, épouse du préfet de la Sarthe, la M378 répond aux espérances en se classant neuvième, avec victoire en GTP. Ce premier succès contribue à faire revenir progressivement les soutiens financiers. En 1980, la M378 devenue M379B est confiée à Gordon Spice et aux frères Martin, Jean-Michel et Philippe. Ce sont eux qui apportent le sponsor « Belga » dont la livrée rouge et blanc orne la voiture. Elle se classe alors troisième et première en GTP.

Vendue à Alain Lombardi en 1987, #001 court une dernière fois en 1988, au milieu des surpuissantes Groupe C. Elle termine la course mais ne sera pas classée. C’est sa dixième et dernière participation à la célèbre course d’endurance.

En 2012, elle est acquise par son actuel propriétaire, grand collectionneur et pilote, qui la fera entièrement restaurer à grand frais avec une nouvelle réfection intégrale du moteur l’année passée.

Symbole de la réussite d’un individu passionné, cette superbe Rondeau M378 est accompagnée d’un important dossier, est prête à courir et est éligible aux événements historiques les plus prestigieux.

 

1965 AC COBRA 289 ROADSTER

Estimation : 650 000 – 1M€

Provenant de la Collection suédoise oubliée, cette incroyable AC Cobra 289 #COB6027 est une authentique version européenne, conduite à droite, construite par AC en Angleterre. Elle se présente aujourd’hui dans un exceptionnel état de préservation. Livrée neuve en 1965 à son premier propriétaire anglais, elle est acquise par l’actuel propriétaire, un collectionneur suédois aussi discret que passionné, en 1969, il y a donc plus de 50 ans !

A la suite de son importation en Suède en 1969, cette Cobra fait l’objet d’une remise en état. Rouge d'origine, elle a reçu une peinture cellulosique de teinte jaune claire. L'intérieur noir d'origine était en très bon état et il est encore superbement préservé. La mécanique, quant à elle, a été restaurée avec l’aide de l’usine AC. Après cette restauration, la voiture n'a parcouru que 5 000 km au cours des étés 1970 et 1971, après quoi elle a été remisée dans un garage chauffé et protégé de l'humidité. Notre collectionneur après l’hiver 1971-1972 ayant d’autres projets, laissera la Cobra au garage et ne l’utilisera plus jamais sur la route. Raison pour laquelle, elle totalise actuellement quelque 73 000 km qui sont très probablement d'origine !!!

Aujourd'hui, cette AC Cobra 289 se présente dans un état de préservation rare et émouvant, sa restauration partielle ancienne lui donnant une patine unique. Encore équipée de son hard-top, elle fait partie des survivantes les plus précieuses de ce modèle de légende.

 

1976 YAMAHA 750 TZ PEM

Estimation : 60 000 – 80 000€

La moto présentée est la machine avec laquelle Christian Estrosi a été sacré Champion de France 750 à l’issue de la saison 76. A 20 ans, le jeune niçois faisait partie de cette génération de pilotes français hyper-talentueux.

Comme de nombreuses Yamaha privées, cette 750 TZ est équipée d’une partie-cycle spéciale, oeuvre de son préparateur, Edouard Morena.

Christian Estrosi se mit en évidence lors de la manche française du Championnat 750 mondial disputée à Nogaro. Meilleur temps des essais, vainqueur des deux manches devant le gratin de la Vitesse mondiale (Giacomo Agostini, Gary Nixon, Pat Hennen, Barry Sheene et tous les Français), « Estro » avait tiré le meilleur parti du châssis PEM sur le tracé gersois « réputé » pour son revêtement bosselé.

Propriété de Soheil Ayari (le seul pilote à avoir participé aux 24 Heures du Mans en auto et en moto !), cette 750 TZ à cadre PEM a été entièrement restaurée par son propriétaire.