webleads-tracker


Véhicules d'entreprises : + 6,10% en mars (OVE)

Services

Le marché du véhicule d’entreprise a connu un mois de mars particulièrement dynamique avec une croissance de +6,1 % des immatriculations de VP et de VUL (84 111 unités), selon les chiffres de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE). Ce résultat est à contre-courant des performances affichées par le marché automobile national, puisque selon le CCFA, les immatriculations sont en repli de -0,7 %.

Sur l’ensemble du premier trimestre, le marché du véhicule d’entreprise signe une croissance des immatriculations de +4,95 % à 218 233 unités (VP + VUL), principalement tirée par le véhicule utilitaire. 

 

• Le marché entreprise en Mars

En février, les immatriculations de VP et de VUL réalisées par les entreprises ont progressé de +6,10 % à 84 111 unités.  

C’est le VP qui soutient l’activité ce mois-ci avec un bond des immatriculations de +9,42 % à 49 611 unités, tandis que le VUL marque le pas avec une petite hausse de +1,65 % (34 500 unités).

Côté énergies, l’essence poursuit sa conquête avec une croissance des immatriculations de +62,61 % (19 606 VP + VUL). Sur le VP, la progression atteint +65,42 % sur un mois à 17 826 unités, tandis que le VUL voit ses immatriculations essence progresser de +38,95 % (1 780 unités).

L’électrique voit ses immatriculations augmenter de +30,08  % en mars (2 175 unités VP + VUL). Par type de véhicule, la croissance est de +38,48 % dans les VP (1 479 unités) et de +15,23 % sur le VUL (696 unités).

De leur côté, les hybrides affichent toujours une croissance de leurs immatriculations, mais plus modérée que précédemment (+9,52 % à 2 520 unités VP +VUL). La progression est de +4,16 % sur les VP (2 353 unités) et de + 297,6 % sur les VUL (167 unités).

Comme chaque mois désormais, le diesel voit ses immatriculations reculer : -5,54 % (59 687 VP + VUL), avec une chute à deux chiffres sur le VP (-10,56 % à 27 920 unités) et un petit repli de -0,64 % sur le VUL (31 767 unités).

 

• Le marché entreprise au premier trimestre (Janvier-Mars)

Au premier trimestre, le marché du véhicule d’entreprise affiche une progression de +4,95 % à 218 233 unités (VP + VUL), avec un jour ouvré de moins qu’en 2018 (63 contre 64), ce qui prouve sa bonne orientation. Pour mémoire, le marché automobile national est en croissance de +4,2 %, selon le CCFA.

Par segment de marché, c’est le VUL qui connaît la plus forte augmentation sur cette période: +6,58 % (92 282 unités). Le marché du VP s’établit pour sa part en hausse de +3,78 % à 125 951 unités.  

Par type d’énergiesl’essence représente désormais 21,19 % des immatriculations en entreprise. Sur le premier trimestre, ses immatriculations ont augmenté de +57 % à 46 250 unités (VP + VUL). Sa part de marché sur le seul segment des VP atteint 32,94 %.

L’électrique, pour sa part, voit ses immatriculations augmenter de + 36,71 % (VP + VUL) à 4 871 unités, avec une part de marché de 2,23 %. Sur les seuls VP, la progression des immatriculations reste soutenue (+63,77  % à 3 087 unités).

Le développement des motorisations hybrides  avance modérément avec une progression de +5,91 % sur le trimestre (6 933 unités VP + VUL). La part de marché ressort à 3,18 %. Ce sont les hybrides rechargeables qui font la croissance (+ 22,43 % à 2 058 unités VP + VUL), tandis que les hybrides non rechargeables restent stables (+0,21 % à 4 875 unités).

Quant au diesel, il continue de reculer dans les parcs d’entreprise au premier trimestre. Le repli des immatriculations (VP + VUL) atteint -4,94 % à 159 882 unités. Sur le seul segment des VP,  le repli est de -13,44 % (74 770 unités).  Au total, les parts de marché du diesel ressortent à 73,26 % sur l’ensemble du marché entreprise (VP + VUL) et à 59,36 % pour les VP