webleads-tracker


Véhicules d'entreprises : + 5,26% en févier (OVE)

Constructeurs, Services

Après un mois de Janvier raté pour le VP, les choses sont rentrées dans l’ordre en Février. Résultat : le marché du véhicule d’entreprise affiche désormais une hausse de 4,24 % sur deux mois, à 134 116 unités (VP + VUL), selon les chiffres de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise.

• Le marché entreprise en Février

En février, les immatriculations de VP et de VUL réalisées par les entreprises ont progressé de 5,26 % à 68 778 unités.

Si le VP progressé de 3,33 % à 39 643 unités, c’est le VUL qui soutient la croissance, avec une hausse des immatriculations de 8 % (29 135 unités), après un mois de janvier déjà prometteur (+11,57 % à 28 640 unités).

Côté énergies, l’engouement pour l’essence ne se dément avec une hausse des immatriculations de 51,33 % à 13 928 unités (VP + VUL). Sur le VP, la progression atteint 47,11 % sur un mois à 12 388 unités, tandis que sur le VUL, on peut parler d’explosion des immatriculations (+ 96,68 % à 1 540 unités).

Autre énergie en forme, l’électrique voit ses immatriculations augmenter de +38,95 % en février (1 434 unités VP + VUL). La hausse est respectivement de +76,08 % (817 unités pour le VP et +8,63 % (617 unités) pour le VUL.

De leur côté, les hybrides affichent toujours une croissance de leurs immatriculations, mais plus modérée que précédemment (+10,41 % à 2 132 unités VP +VUL). La progression est de +57, 63 % sur les VUL (93 unités) et de +8,92 % à 2 039 unités pour les VP.

Le grand perdant du mois de février est le diesel, avec un repli des immatriculations en entreprise de -3,65 % (51 176 VP + VUL). La chute atteint -11,67 % à 24 376 unités dans les VP, alors que dans les VUL, le diesel résiste encore avec une hausse de +5 % (26 800 unités).

 

• Le marché entreprise en cumul sur deux mois (Janvier-Février)

Sur deux mois, et à jours ouvrés comparables (42 jours), le marché du véhicule d’entreprise s’établit en progression de +4,24 % à 134 116 unités.

Par segment de marché, comme en janvier, c’est le VUL qui soutient le marché avec une progression de +9,75 % à 57 776 unités, alors que le VP affiche une petite forme (+ 0,42 % à 76 340 unités).

Par type d’énergiesl’essence poursuit sa marche en avant mois après mois,  avec même une tendance à l’accélération. Au total, les immatriculations de VP et de VUL essence augmentent de +53,13 % sur deux mois (26 640 unités). Sa part de marché ressort à 19,86 % (VP + VUL), mais monte à 31 % sur le seul segment des VP (soit 6 points de mieux par rapport à fin décembre 2018).

L’électrique, pour sa part, enregistre une progression des immatriculations de +42,57 % (VP + VUL) à 2 696 unités, avec une part de marché de 2 %. Sur les seuls VP, la progression des immatriculations est très forte (+96,82 % à 1 608 unités).

Le développement des motorisations hybrides affiche une petite forme, avec une progression de +4,1 % seulement (4 419 unités VP + VUL), pour une part de marché de 3,29 %. Si les hybrides rechargeables restent bien orientés (+ 27% à 1 278 unités), les hybrides non rechargeables sont à l’arrêt (-3,03 % à 3 141 unités).

Quant au diesel, les indicateurs sont au rouge, avec un repli de -4,57 % à 100 190 unités VP + VUL sur deux mois. Sur le seul segment des VP,  le repli est désormais de -15 %, à 46 848 unités.  Au total, les parts de marché du diesel ressortent à 74,7 % sur l’ensemble du marché entreprise (VP + VUL) et à 61,37 % pour les VP.