webleads-tracker


Véhicules autonomes: Waymo (Google) commande 60.000 monospaces

Constructeurs

Waymo, la filiale voitures autonomes d'Alphabet/Google, qui veut ouvrir un service de taxis sans chauffeur cette année, a commandé 62.000 monospaces au groupe Fiat Chrysler (FCA), donnant ainsi un gros coup d'accélérateur à son projet.

Les deux entreprises discutent aussi de la possibilité pour FCA de construire des voitures autonomes équipées de la technologie Waymo pour les vendre au grand public, selon un communiqué publié jeudi.

Le chiffre de 62.000 véhicules "maximum" vient préciser une annonce faite en janvier, lorsque les deux groupes avaient évoqué l'achat par Waymo de "milliers" de monospaces Chrysler Pacifica Hybrid, pour livraison à partir de fin 2018.

"Nous sommes enthousiastes à l'idée d'approfondir notre collaboration avec FCA, qui soutiendra le lancement de notre service sans chauffeur et explorera de futurs produits", a commenté John Krafcik, le patron de Waymo, cité dans le communiqué.

Waymo, l'une des entreprises les plus avancées dans la conduite autonome, prévoit toujours de lancer ce service en 2018, qui permettra aux clients de réserver une voiture sans conducteur depuis une application.

La filiale d'Alphabet -maison mère de Google- teste déjà des véhicules autonomes dans 25 villes américaines, notamment Phoenix, en Arizona (sud ouest), où Waymo mène ses tests les plus poussés, auprès de vrais clients (avec un ingénieur présent derrière le volant pour reprendre la main si nécessaire) et avec des salariés volontaires comme passagers (sans aucune présence humaine derrière le volant).

Constructeurs automobiles, groupes technologiques et plateformes de réservation de voiture (comme Uber et Lyft) se sont lancés dans une course à qui lancera les premières voitures entièrement autonomes auprès du grand public, même s'il reste de nombreux obstacles à franchir, technologiques, légaux et même éthiques.

Waymo collabore déjà avec Lyft, concurrent numéro un d'Uber aux Etats-Unis.

Mais le patron d'Uber, Dara Khosrowshahi, a indiqué mercredi lors d'une conférence en Californie qu'il tentait de convaincre Waymo de rendre ses futurs taxis autonomes disponibles via l'application Uber, malgré leurs récents démêlés judiciaires autour de vols de technologies de conduite autonome.

Les activités d'Uber dans ce secteur sont quasiment au point mort depuis un accident mortel en Arizona en mars.

Preuve de l'engouement pour les voitures autonomes, General Motors (GM) a reçu jeudi un coup de pouce important, sous la forme d'un investissement de 2,25 milliards de dollars, du japonais Softbank pour accélérer ses efforts dans le développement de voitures sans chauffeur.

jc/jum/pb

© 2018AFP