webleads-tracker


Véhicules autonomes: GM supprime 160 postes chez Cruise

Constructeurs

Le constructeur automobile General Motors (GM), principal investisseur du spécialiste des voitures autonomes Cruise, a confirmé vendredi la suppression de 160 postes au sein de cette entreprise.

"C'était une mesure d'extrême précaution", a affirmé la patronne du groupe Mary Barra, interrogée à ce sujet lors d'une conférence en ligne organisée par Bank of America.

GM avait racheté en 2017 Cruise Automations, principalement basée à San Francisco, avant une scission, décidée en mai 2018.

Le géant de Détroit est le principal actionnaire et un partenaire important de Cruise, mais d'autres groupes comme SoftBank, Honda ou la société de gestion d'actifs T. Rowe Price ont aussi investi dans l'entreprise.

Cruise s'est rapidement développé pour compter 2.000 salariés. Les postes supprimés ne concerneront pas les employés aux compétences techniques.

Par ailleurs, les salariés qui ont perdu leur emploi vont recevoir des indemnités et des prestations pour soins de santé, a indiqué le patron de Cruise Dan Ammann dans un courriel interne.

GM fait face, comme les autres grands groupes automobiles, aux conséquences de la pandémie de Covid-19 et des mesures prises pour tenter de l'endiguer.

Le groupe a notamment dû fermer ses usines nord-américaines mi-mars mais espère pouvoir reprendre progressivement la production à partir de la semaine prochaine.

Le constructeur automobile avait annoncé fin avril renoncer à l'autopartage en fermant Maven, son service lancé il y a quatre ans, pour se concentrer sur ses autres activités.

La pandémie a toutefois mis en avant l'importance de la recherche sur les voitures autonomes, a souligné Mme Barra vendredi.

"C'est l'occasion de montrer aux gens le genre de véhicules qu'ils souhaitent à l'avenir", a-t-elle dit.

Utilisés comme navettes, ils éliminent par exemple le besoin d'un chauffeur. Ils peuvent aussi livrer des paquets sans interaction humaine.

str/jum/vog/cjc/dho/

© 2020AFP