webleads-tracker


Valeo : note abaissée par Standard & Poor's

Equipementiers

L'agence de notation financière S&P Global Ratings a abaissé lundi la note de Valeo, estimant que l'équipementier automobile français génère un faible niveau de trésorerie alors qu'il évolue dans un contexte difficile.

S&P (ex-Standard and Poor's) a dégradé la note de Valeo d'un cran, de "BBB" à "BBB-". A la bourse, Valeo a souffert hier d'un recul de -2,70% à 31,66 euros lié à cet abaissement de sa note par l'agence de notation financière.

"Valeo est entré dans un environnement plus difficile pour l'industrie automobile avec un niveau relativement faible de génération de flux de trésorerie libre, explique l'agence dans un communiqué. Les perspectives de désendettement sont limitées par la poursuite d'investissements conséquents pour financer les pertes d'exploitation de sa coentreprise avec Siemens".

S&P estime toutefois que Valeo va "sûrement bénéficier de sa position de leader dans les équipements électriques et les capteurs" au cours des prochaines années.

Le groupe a beaucoup investi ces dernières années pour prendre des positions fortes dans l'électrification des motorisations de véhicules et les technologies de conduite autonome, qui devraient connaître une forte croissance ces prochaines années.

L'agence de notation financière n'envisage pas de faire évoluer dans les mois à venir la note de l'équipementier car elle s'attend à une "stabilisation du marché automobile plutôt qu'à un déclin brutal".

Elle estime également que le "mix produit favorable" (la répartition de la gamme) du groupe devrait lui permettre d'atteindre une "croissance organique" et une marge opérationnelle "tendant vers 10% à partir de 2020".

Début décembre, Valeo avait annoncé viser des flux de trésorerie à un niveau compris entre 1,3 et 1,5 milliard d'euros sur la période 2020-2022, soit un doublement par rapport à 2017-2019.

Le groupe, qui a été victime du retournement brutal du marché automobile depuis l'été 2018, veut améliorer sa profitabilité" et porter sa marge d'Ebitda (marge opérationnelle avant amortissement) "à plus de 15%" de ses ventes en 2022.

vac/tq/eb

© 2020AFP