webleads-tracker


Valeo : CA en baisse de 6% au 3ème trimestre

Equipementiers

Au 3ème trimestre, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Valeo s’élève à 4 389 millions d’euros, en baisse de 6% à périmètre et taux de change constants. Le chiffre d’affaires première monte s’établit à 3 751 millions d’euros, en baisse de 5% à périmètre et taux de change constants, Sur 9 mois, l'activité 1ère monte est en baisse de 22% et celle de la rechange, de 14%.

L'équipementier automobile Valeo a annoncé mardi un chiffre d'affaires en baisse au troisième trimestre 2020, mais a revu ses objectifs à la hausse et annoncé la nomination prochaine de Christophe Périllat à la direction générale du groupe.

L'équipementier français a enregistré une "très forte reprise de l'activité" au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, avec un chiffre d'affaires en baisse de 6% à périmètre et taux de change constants, à 4,4 milliards d'euros, indique le groupe dans un communiqué.

L'épidémie avait fait plonger les résultats de Valeo au premier semestre, avec une perte nette de 1,21 milliard d'euros et une chute de 28% de son chiffre d'affaires, à 7,06 milliards d'euros.

Pour s'adapter à la chute des ventes provoquée par la crise sanitaire, Valeo avait annoncé la suppression de 12.000 postes dans le monde au premier semestre, dont près de 2.000 en France. Mais la direction a négocié un accord avec les syndicats CFE-CGC et FO pour ne procéder à aucun plan social en France pendant deux ans, en échange d'un gel des salaires.

Pour le second semestre, Valeo a retenu "les prévisions de volumes de production publiées par IHS qui excluent tout impact défavorable" sur la production automobile de la crise sanitaire, et prévoit toujours une baisse de la production de 3% sur le second semestre.

"Sauf bien sûr si l'on constate une dégradation significative du marché suite au rebond du Covid 19", a précisé Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. L'impact des mesures de protection des salariés sur la production a été également été inférieur aux prévisions, a-t-il également souligné.

L'équipementier a donc revu ses perspectives financières légèrement à la hausse pour le second semestre, avec une marge supérieure à 12% du chiffre d'affaires, contre environ 10% prévus dans un premier temps, et des flux nets de trésorerie supérieurs à 600 millions d'euros, contre 400 millions prévus précédemment.

"Les mesures prises ont permis de baisser les coûts de structure dans tous les pays et tous les métiers du groupe", a indiqué Jacques Aschenbroich. "La rigueur dans la gestion de nos frais généraux et de nos stocks a eu pour conséquence l'amélioration de notre génération de cash, ce qui permet la poursuite de nos investissements concentrés dans nos plateformes technologiques notamment celles du 48V en France et des caméras frontales en Allemagne et en Chine".

Le conseil d'administration de Valeo a engagé un plan de succession de Jacques Aschenbroich, avec la séparation des fonctions de président et de directeur général et l'arrivée prévue en janvier 2022 de Christophe Périllat, directeur des opérations du groupe depuis 2011, comme directeur général.

Selon ce plan, M. Aschenbroich demeure président du conseil d'administration jusqu'à la fin de son mandat en mai 2023 et M. Périllat est nommé directeur général adjoint de Valeo à compter de mardi.

tsz/pn/LyS

© 2020AFP