webleads-tracker


USA: accord préliminaire entre Fiat Chrysler et le syndicat UAW sur les salaires

Constructeurs

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a trouvé un accord préliminaire avec le syndicat UAW pour une revalorisation des salaires, a confirmé samedi l'UAW.

FCA est le dernier des trois grands constructeurs automobiles de Détroit à parvenir à un accord de principe avec le puissant syndicat après General Motors (GM) et Ford, qui, eux, ont validé cette entente.

GM avait été paralysé par une grève inédite de quarante jours lors de ses négociations salariales avec l'UAW.

L'accord avec FCA, qui doit encore être validé par les salariés de l'entreprise, intervient dans une période délicate pour l'UAW: deux cadres, dont le patron Gary Jones, se sont placés en retrait alors que l'organisation est au centre d'une enquête pour des soupçons de corruption.

Ces faits de corruption supposée sont à l'origine d'une plainte déposée par GM contre FCA. FCA y a réagi en accusant GM de vouloir perturber ses fiançailles avec le constructeur français PSA.

FCA et l'UAW n'ont pas dévoilé les détails complets de l'accord, mais le syndicat a indiqué que le texte s'inspirait de ceux déjà négociés avec GM et Ford.

"La stratégie de négociation s'est révélée très efficace pour l'UAW et ses membres afin de parvenir à des améliorations sur les salaires, les avantages sociaux et la sécurité de l'emploi", s'est réjouie la vice-présidente du syndicat Cindy Estrada.

Selon Mme Estrada, le texte prévoit notamment des investissements supplémentaires de 4,5 milliards de dollars, censé conduire à la création ou le maintien de 7.900 emplois.

L'UAW souhaite également le versement d'une prime de 9.000 dollars ainsi qu'une augmentation salariale de 3% après la deuxième et la quatrième année du nouveau contrat.

© 2019AFP