webleads-tracker


Une plateforme de VTC chinoise se lance à Paris (+vidéo)

Services

La plateforme chinoise de réservation de voitures avec chauffeurs Caocao, filiale du constructeur automobile Geely, a débuté son développement à l'international par l'ouverture d'un service en phase de test à Paris, a annoncé l'entreprise.

Lundi, l'application Caocao était disponible sur les magasins d'application de smartphones et un site à la traduction française encore imparfaite était ouvert, a pu constater un journaliste de l'AFP.

"Caocao donne officiellement le coup de klaxon de son développement à l'étranger et lance un test à Paris", avait annoncé le 3 janvier l'entreprise de réservations de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) sur le réseau social WeChat.

Dans une vidéo publiée avec ce message, un véhicule électrique sur le modèle des taxis londoniens noirs, produit par London Electric Vehicle Company (LEVC) - une autre filiale du groupe Geely - est filmé circulant dans les rues parisiennes.

Selon le South China Morning Post, Caocao avait envoyé une équipe à Paris en août pour conduire une étude de marché avant de lancer son service de test et réfléchit à s'étendre dans d'autres pays.

Lancé en 2015, Caocao propose déjà ses services dans une trentaine de villes en Chine, mais la concurrence y est rude, notamment avec le service leader Didi Chuxing qui a bouté Uber hors de Chine en 2016 et s'étend progressivement sur des marchés à l'international.

La conquête de marchés occidentaux apparaît donc comme une voie importante pour préserver la croissance.

Contacté par l'AFP, Caocao Mobility n'était pas en mesure de faire des commentaires dans l'immédiat.

Son propriétaire, le groupe privé Geely, qui s'est distingué en rachetant le suédois Volvo puis en devenant début 2018 le premier actionnaire de l'allemand Daimler, était en 2018 le 7e constructeur automobile chinois avec 1,52 million de véhicules vendus.

jub/soe/eb

© 2020AFP