webleads-tracker


Un fonds veut remanier la direction de l'ex-Alcoa

Constructeurs

Le fonds d'investissement américain Elliott Management a demandé mardi un changement de tête à la direction de la jeune société Arconic, née de la scission en novembre du géant de l'aluminium et des métaux composites Alcoa.

Elliott, qui détient 10% du capital de l'équipementier aéronautique et automobile, explique qu'un "changement de leadership est nécessaire pour améliorer la performance de l'entreprise".

Pour obtenir le départ du PDG, Klaus Kleinfeld, le fonds américain activiste a décidé de présenter sa propre liste d'administrateurs lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires.

Ce bras de fer intervient au moment où Arconic présente ses tout premiers résultats en tant qu'entreprise indépendante.

Le groupe a enregistré une perte de 1,25 milliard de dollars au quatrième trimestre pour des revenus de 2,96 milliards. C'est davantage que la perte de 700 millions de dollars comptabilisée au quatrième trimestre 2015 par son ancienne maison mère Alcoa.

Pour 2017, Arconic table sur un chiffre d'affaires compris entre 11,8 et 12,4 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de l'ordre de 1,10 à 1,20 dollar.

Les marchés financiers anticipent, eux, des revenus de 12,08 milliards de dollars en moyenne, et un bénéfice par action à 1,04 dollar.

Arconic est spécialisé dans les produits et solutions d'ingénierie et solutions destinées à l'aéronautique et à l'automobile.

L'entreprise fournit notamment des composants pour les moteurs d'avion à base d'alliages de nickel, de titane et d'aluminium et des alliages d'aluminium pour des châssis et la carrosserie des voitures.

Au vu de la forte demande dans l'aéronautique et du bon du marché automobile aux Etats-Unis, investisseurs et analystes estiment qu'Arconic devrait réaliser de bien meilleures performances que ce qui est annoncé.

lo/jld/pb

© 2017AFP