webleads-tracker


Trigano: bénéfice net semestriel -8,7%, avant le Coronavirus

Constructeurs

Le groupe français Trigano, numéro 1 européen du camping-car, a publié mercredi un bénéfice net en recul de 8,7% à 65,7 millions d'euros au premier semestre (septembre à février) de son exercice décalé 2019/2020, avant le début de la crise du coronavirus.

Implanté en Europe et en Tunisie, le groupe aux 25 marques de camping-car (dont Chausson, Challenger, Adria et Autostar) a indiqué dans un communiqué avoir été "affecté dès la mi-mars par les mesures sanitaires destinées à enrayer la circulation du virus Covid-19" qui ont entraîné la fermeture des commerces et l'arrêt de sites de fabrication.

"L'activité et les résultats du deuxième semestre seront fortement impactés (...). Les pertes de volumes de fabrication ne pourront être rattrapées avant la fin de l'exercice et les niveaux de productivité attendus lors des phases de redémarrage de l'outil de production seront nettement dégradés en raison des contraintes sanitaires", a prévenu Trigano.

"La crise liée au Covid-19 a induit un choc économique de grande ampleur dont il est difficile de prévoir les conséquences sur la demande européenne en véhicules de loisirs", a également souligné l'entreprise.

Les chiffres publiés mercredi ne prenaient pas en compte ce choc puisqu'ils couvraient la période de septembre à février et que les mesures de confinement en Europe ont commencé en mars.

Sur ce premier semestre, le chiffre d'affaires a progressé de 2,3% à 1,16 milliard d'euros (+1,9% à périmètre constant).

Le bénéfice opérationnel courant consolidé a baissé de 10,9%, à 89,3 millions d'euros. Il représente 7,7% du chiffre d'affaires (contre 8,8% sur la même période de l'exercice précédent). Les résultats ont notamment été affectés par "un mix des ventes défavorable en termes de marge".

Trigano estime que ses perspectives à moyen et long terme restent "positives" car le camping-car offre un mode de loisirs "individuel qui permet d'éviter les moyens collectifs de restauration, d'hébergement et de transport". Cela lui procure "un avantage décisif de sécurité sanitaire" auquel les consommateurs seront sensibles après l'épidémie, affirme le groupe.

Face à la crise, Trigano a réduit ses coûts de personnel "par l'anticipation de la prise de congés, la suppression des contrats d'intérimaires, le non renouvellement de contrats à durée déterminée et l'utilisation des systèmes d'indemnisation du chômage partiel".

"Les activités de production ont repris de façon progressive à partir de mi-avril et la quasi-totalité des sites devrait être en fonctionnement à partir de mi-mai", a annoncé l'entreprise qui assure bénéficier d'une structure financière "solide" qui lui permettra de "traverser cette crise et d'en sortir renforcée par rapport à la concurrence".

Trigano "saisira toute opportunité d'acquisition correspondant à sa politique de croissance externe".

aro/lby/eb

© 2020AFP