webleads-tracker


Tricherie VW: vers une action collective en Grande-Bretagne

Constructeurs

Un tribunal londonien a recommandé jeudi l'ouverture d'une action en nom collectif contre le constructeur automobile Volkswagen dans l'affaire du "dieselgate", a-t-on appris auprès d'un cabinet d'avocats et de Volkswagen.

Voir toutes les infos concernant l'affaire VW

"La Haute Cour a recommandé la tenue d'une action en litige de groupe", a indiqué un porte-parole de Volkswagen dans une déclaration à l'AFP.

Le cabinet d'avocats Gordon and Slater, qui dit représenter à lui seul plus de 40.000 plaignants, a confirmé cette information à l'AFP.

Le tribunal a donné sept mois aux éventuels plaignants désireux de se joindre à l'action pour le faire. Il a également désigné le cabinet Leigh, qui représente 2.000 plaignants, comme co-représentant principal dans cette affaire.

Interrogé par l'AFP, Volkswagen a affirmé avoir "mis en place les correctifs sur plus de 840.000 véhicules au Royaume-Uni et plus de 6,4 millions dans toute l'Europe, et une majorité écrasante des clients sont satisfaits".

Au-delà, Volkswagen a jugé la procédure de demande d'indemnisation "prématurée et infondée". "Nous ne pensons pas que nos clients britanniques ont souffert d'une quelconque perte financière en lien avec la question du NOx", a ajouté un porte-parole du groupe.

Volkswagen a provisionné plus de 22 milliards d'euros pour faire face à une pluie d'amendes et de demandes de dédommagements dans le monde.

Gordon and Slater a souligné que les propriétaires de véhicules qui souhaiteraient se joindre à la plainte n'auront pas de frais de justice à débourser, ceux-ci étant pris en charge par le fournisseur de fonds de contentieux Therium.

bur-oaa/jbo/eb

© 2018AFP