webleads-tracker


Tricherie VW: Séoul convoque Volkswagen

Constructeurs

Les représentants de Volkswagen ont été convoqués par le gouvernement sud-coréen pour discuter des contrôles antipollution sur les véhicules du groupe, dans la foulée du scandale aux Etats-Unis, a annoncé mardi le ministère sud-coréen de l'Environnement.

Voir toutes les infos concernant l'affaire VW

"Nous avons convoqué les représentants et les ingénieurs de Volkswagen à une réunion au ministère mercredi après-midi", a déclaré à l'AFP Park Pan-Kyu, directeur adjoint du ministère.

"Nous allons commencer dès le mois prochain à conduire des tests et nous en annoncerons les résultats fin novembre", a-t-il ajouté.

Il a indiqué qu'il était trop tôt pour évoquer les éventuelles pénalités que pourrait décider la Corée du Sud contre le constructeur allemand.

Les autorités américaines ont révélé vendredi que 482.000 véhicules de marque Volkswagen et Audi, construits entre 2009 et 2015 et vendus aux Etats-Unis, avaient été équipés d'un logiciel capable de détecter automatiquement les tests de mesure antipollution pour en fausser les résultats. Hors contrôles, les voitures contrevenaient aux normes environnementales.

Sur les cinq modèles équipés de ce logiciel aux Etats-Unis, quatre ont été importés en Corée du Sud. Environ 59.000 de ces véhicules sont actuellement en circulation en Corée du Sud, a précisé M. Park.

Le PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn, a dit "regretter" dimanche avoir "déçu" ses clients après la révélation de ce scandale qui expose son groupe à une amende pouvant théoriquement atteindre plus de 18 milliards de dollars aux Etats-Unis.

Le titre du constructeur allemand, numéro un mondial des ventes devant Toyota, a perdu lundi 17% à la Bourse de Francfort.

ckp/dan/jac/ggy

© 2015AFP