webleads-tracker


Tricherie VW: réactions politiques

Constructeurs

Voici des réactions politiques mercredi au scandale Volkswagen:

Voir toutes les infos concernant l'affaire VW

- Jean-Vincent Placé, président du groupe parlementaire écologiste au Sénat: "Je suis sidéré, sidéré. (...) Je soutiens évidemment l'action de Michel Sapin et de Ségolène Royal qui ont demandé des comptes à Volkswagen y compris au niveau européen. (...) La chose la plus simple à faire c'est de sortir du diesel, de moins prendre sa voiture de façon générale, même à essence, et puis d'aller davantage vers les transports collectifs" (sur France Info)

- Laurent Wauquiez, secrétaire général des Républicains: "C'est normal de lancer une enquête mais en même temps je ne voudrais pas qu'on fasse trop d'autoflagellation, qu'on ne commence pas à jeter la suspicion sur tout le monde. C'est d'abord un scandale qui éclabousse le +made in Germany+ et pour nous ça doit être aussi l'opportunité de remettre en avant le +made in France+ par rapport au +made in Germany+" (sur RTL)

- Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée: "C'est une tromperie qui a été organisée par une grande société sur un élément fondamental (...) L'argument qui est aujourd'hui celui de la meilleure compatibilité avec l'environnement, d'un moindre rejet de CO2 dans l'atmosphère, est un argument de vente et donc cette tromperie est particulièrement grave. (...) Nous avons une technologie (diesel) qui est portée par nos constructeurs français (...) et je ne voudrais pas qu'à l'occasion de ce débat on pointe du doigt une nouvelle fois et qu'on mette en difficulté nos constructeurs et notamment Peugeot-Citroën. (...) Je comprends que l'on puisse demander des vérifications et je soutiens Ségolène Royal dans sa volonté de transparence" (sur iTELE)

vm/mat/ggy

© 2015AFP