webleads-tracker


Tricherie VW: Merkel réclame "une transparence totale"

Constructeurs

La chancelière allemande Angela Merkel a réclamé mardi à Volkswagen "une totale transparence" et des explications rapides, alors que le constructeur automobile a admis avoir menti sur le niveau de pollution de certaines de ses voitures.

Voir toutes les infos concernant l'affaire VW

"Il s'agit maintenant de faire preuve d'une totale transparence, d'expliquer l'ensemble du processus (...) et j'espère que les faits viendront sur la table le plus vite possible", a déclaré Mme Merkel, lors d'une conférence de presse à Berlin.

La chancelière a souligné que le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, était "en contact étroit" avec le groupe de Wolfsburg (nord), jusque là l'une des grandes fiertés de l'industrie allemande. M. Dobrindt s'est entretenu dès lundi avec le patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, qui serait sur la sellette selon la presse allemande.

"Je trouve cela bien que le ministre des Transports, conjointement avec l'Autorité de contrôle automobile KBA, mène les discussions nécessaires, c'est le seul moyen aussi d'obtenir de la transparence. De ce fait, toutes les mesures nécessaires sur ce dossier ont de mon point de vue été engagées", a estimé Angela Merkel.

A la suite de cette tromperie aux contrôles anti-pollution, dévoilée vendredi aux Etats-Unis, Volkswagen a d'abord reconnu son erreur, avant d'admettre mardi que quelque 11 millions de voitures du groupe dans le monde étaient équipées d'un logiciel permettant de falsifier les résultats de ces contrôles.

maj/mtr/pjl/eb

© 2015AFP