webleads-tracker


Tricherie VW : le patron de VW Corée s'excuse

Constructeurs

Le directeur général de Volkswagen en Corée, Johannes Thammer, a présenté jeudi ses excuses aux magistrats enquêtant sur la retentissante fraude aux moteurs truqués dont est accusé son groupe.

Voir toutes les infos concernant l'affaire VW

M. Thammer était convoqué mercredi pour une audition dans le Bureau du procureur de district de Séoul Centre.

La semaine dernière, Séoul a suspendu la vente de 80 modèles de Volkswagen et infligé au groupe automobile allemand une amende de 17,8 milliards de wons (14,3 millions d'euros) en raison de problèmes d'homologation, alors qu'une enquête est en cours sur le scandale des moteurs truqués.

"Tout d'abord, je veux vous dire que je suis désolé de cette situation et que nous ferons tout, loyalement, pour coopérer avec le procureur", a déclaré M. Thammer en arrivant au Bureau, selon l'agence Yonhap.

Le groupe aux douze marques (Volkswagen, Audi, Seat, etc) a admis en septembre avoir trafiqué un logiciel installé sur 11 millions de véhicules dans le monde, afin de faire apparaître ces derniers moins polluants qu'ils ne le sont.

En novembre, le gouvernement sud-coréen avait ordonné à Volkswagen de rappeler 125.500 véhicules diesel vendus dans le pays et infligé une amende de 14,1 milliards de wons au constructeur.

Finalement, le ministère de l'Environnement a suspendu la semaine dernière la vente de 83.000 véhicules, appartenant à 80 modèles, en raison de soupçons de falsification de documents concernant les niveaux d'émission et de bruit.

Cette décision signifiait, selon le ministère de l'Environnement, que Séoul a désormais annulé l'homologation de 68% des Volkswagen vendus sur son sol depuis son entrée sur le marché sud-coréen en 2007.

ckp/gh/jac/dar

© 2016AFP