webleads-tracker


Trafic d'injecteurs démantelé dans l'usine Delphi de Blois

Equipementiers

Un réseau très actif de trafic de pièces pour injecteurs diesel au sein de l'usine Delphi à Blois a été démantelé cette semaine, a annoncé mercredi le quotidien régional La Nouvelle République (NR), citant le parquet de Blois.

Le préjudice subi par l'entreprise depuis 2013 pourrait dépasser les quatre millions d'euros, selon le procureur de la République de Blois Frédéric Chevallier.

Au terme d'une enquête du SRPJ de Tours, cinq salariés de l'entreprise spécialisée dans la conception et la production de systèmes d'injection pour moteurs diesel ont été interpellés lundi dernier, a indiqué la direction de Delphi France à la NR.

Les policiers ont ensuite mené des perquisitions dans l'usine.

Les deux principaux suspects ont été présentés à un juge d'instruction de Blois. L'un a été mis en examen mercredi pour vol aggravé et recel de pièces automobiles et placé en détention provisoire. Le second pourrait être mis en examen et incarcéré à son tour dans les prochaines heures.

Selon les premiers éléments de l'enquête, des pièces étaient dérobées quotidiennement depuis 2013 et collectées par un salarié de longue date de l'entreprise bénéficiant de complicités dans les ateliers.

Avec le concours d'un complice extérieur à Delphi, le fruit de ces vols était ensuite écoulé sur le marché parallèle, en France mais aussi au Maghreb, plus particulièrement au Maroc.

© 2016AFP