webleads-tracker


Taxes sur l'automobile: les européens mettent en garde les USA

Constructeurs

L'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) a mis en garde les Etats-Unis lundi sur les "graves conséquences" d'éventuels droits de douane accrus, après l'annonce d'une enquête sur les importations de véhicules.

"Toute mesure restreignant le commerce dans le secteur automobile aura de graves conséquences négatives pas seulement sur l'UE, mais aussi sur les Etats-Unis et l'économie mondiale", a averti Erik Jonnaert, secrétaire général de l'ACEA, dans un communiqué.

Le président américain Donald Trump a ordonné une enquête mercredi pour déterminer les conséquences des importations d'automobiles "sur la sécurité nationale".

"Les constructeurs européens d'automobiles n'importent pas seulement des véhicules aux Etats-Unis, beaucoup d'entre eux ont une empreinte industrielle majeure sur place, créant des centaines de milliers d'emplois directs et indirects. Une grande part de leur production américaine est exportée vers des pays tiers, y compris vers l'Union européenne", a déclaré le secrétaire général de l'ACEA.

"Nous sommes convaincus que les importations de véhicules en provenance de l'UE ne représentent pas un risque pour la sécurité nationale des Etats-Unis", a ajouté M. Jonnaert.

L'ACEA indique que le commerce automobile entre l'UE et les Etats-Unis représente 10% du commerce total entre les deux blocs.

Les constructeurs allemands, pour qui les Etats-Unis représentent le premier marché d'exportation en valeur, seraient de loin les plus touchés par une hausse des droits de douane américains. Ils ont été à plusieurs reprises pris pour cible par M. Trump.

Les groupes germaniques ont cependant produit l'an dernier 803.000 voitures particulières aux Etats-Unis, dont plus de la moitié ont été exportées dans le reste du monde.

L'ACEA, qui défend les intérêts des constructeurs automobiles au niveau européen, regroupe 15 fabricants de véhicules présents sur le continent.

aro/tq/ide

© 2018AFP