webleads-tracker


Tata Motors: perte trimestrielle de 125 millions d'euros

Constructeurs

Le géant indien de l'automobile Tata Motors, plombé par les pertes de sa filiale Jaguar Land Rover (JLR) et les frais liés à la fermeture d'une autre filiale, a annoncé mercredi une perte nette de 10,49 milliards de roupies (125,3 millions d'euros) au deuxième trimestre, qui court de juillet à septembre.

L'an dernier, les gains nets du groupe s'étaient établis à 24,83 milliards de roupies (296,54 M EUR) sur la même période.

"Nos résultats ont été compromis par le ralentissement de la demande chinoise ainsi que par une incertitude persistante en Europe autour du diesel", a commenté le directeur général de JLR, Ralf Speth, dans un communiqué, alors que le groupe a annoncé un chiffre d'affaires lui aussi en recul, de 10,9%.

"Au cours du dernier trimestre, nous avons affronté des conditions de marché toujours plus difficiles", a-t-il ajouté, les ventes mondiales de JLR ayant chuté de 13,2% à 129.887 véhicules, principalement en raison des taxes à l'importation plus importantes qui frappent la Chine à la suite de la guerre commerciale avec les États-Unis et d'une demande moindre pour ses voitures de luxe en Chine et en Europe.

Les résultats du groupe ont également pâti des 4,37 milliards de roupies acquittés par Tata pour fermer une filiale en Thaïlande.

À la clôture de la Bourse de Bombay, le cours de l'action prenait 0,76%.

Pour se remettre à flot, le constructeur a annoncé un plan de réduction des coûts de 500 millions de livres (564 M EUR) sur les 18 prochains mois.

"Nous avons lancé un plan complet de restructuration pour améliorer notre trésorerie et notre rentabilité, afin de pouvoir affronter un contexte volatil", a indiqué le patron de Tata Motors, Natarajan Chandrasekaran.

vm/pdh/amu/dga/cj

© 2018AFP