webleads-tracker


SUV entre dans le Petit Robert... sous une mauvaise définition

Services

L'anglicisme SUV, qui désigne des voitures aux allures de 4x4, a raté son entrée dans Le Petit Robert, l'un des principaux dictionnaires du monde francophone qui s'est engagé mardi à modifier sa définition après des critiques formulées par des experts.

Le Petit Robert, dans son édition 2019 présentée lundi, définit le SUV (Sport Utility Vehicle, littéralement véhicule utilitaire sportif) comme un "monospace de tourisme équipé de quatre roues motrices".

Cette description a provoqué des railleries sur les réseaux sociaux, des experts soulignant que cette définition comportait deux erreurs. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) a assuré qu'il allait demander une rectification.

"Le CCFA et les organisations engagées dans la terminologie automobile vont demander au Robert de modifier cette définition qui n'est pas conforme à la terminologie officielle", a déclaré à l'AFP François Roudier, directeur de la communication de cet organisme qui représente les fabricants français de voitures.

"Je suis atterrée", a réagi Frédérique Payneau, rédactrice au CCFA et Secrétaire du Collège de terminologie de l'automobile, chargé de proposer des équivalents français aux termes techniques étrangers du monde automobile, sous le contrôle des ministères de l'Economie et de la Culture.

"Le fait qu'ils parlent de monospace ça semble absolument effarant", le SUV "n'est nullement un monospace et ce n'est pas toujours à quatre roues motrices", a-t-elle expliqué. L'équivalent français de SUV proposé par ce Collège, et publié au Journal Officiel en décembre 2007, était "tout-terrain de loisir", avec pour définition: "véhicule généralement muni de quatre roues motrices et à usage de tourisme".

Contacté par l'AFP, l'éditeur s'est engagé à revoir sa définition d'ici "quelques semaines" pour la version numérique de l'ouvrage et dès l'an prochain pour la version papier, tout en soulignant qu'il n'existait pas de "définition officielle" ni de consensus sur le terme.

"Effectivement, la définition qu'on a écrite aujourd'hui est imprécise et n'est pas satisfaisante. On fait amende honorable", a réagi Charles Bimbenet, directeur général des Editions Le Robert. Le concept de SUV "est très large, très commercial, parce que chaque constructeur a sa vision (...). Ce n'est pas une erreur grossière, on a essayé de faire au mieux avec une définition compliquée", a-t-il expliqué.

Les SUV dominent depuis plusieurs années les marchés automobiles européens et mondiaux, atteignant désormais près d'une immatriculation de voiture neuve sur trois. En Europe, ils ont notamment progressé au détriment des monospaces, poussant les constructeurs à revoir leurs gammes pour répondre à cette nouvelle demande.

© 2018AFP