webleads-tracker


Stations-service : les actions de la FNA

Services

La FNA, à travers la voix de Jacques Vaysse, président de la branche carburant, a obtenu des avancées significatives pour tenir compte des contraintes des stations-service traditionnelles. Cela se traduit par un affichage visible et lisible simplifié des consommateurs et par l'attribution d'une avance de trésorerie pour les stations distribuant des petits volumes. Le vrai enjeu à présent : s'assurer à la fois de l'équité entre l'ensemble des acteurs, et une répercussion réelle aux consommateurs.

Jean CASTEX a annoncé le 12 mars dernier, une remise de 15 centimes HT par litre à compter du 1er avril et jusqu’au 31 juillet 2022.  Plusieurs réunions réunissant l'ensemble des acteurs de la filière ont eu lieu pour rendre opérationnelle cette annonce. Ces travaux se concluent par la signature d'une charte d'engagements pour s'assurer de la répercussion réelle de la mesure au consommateur. Le décret vient de paraitre au journal officiel.

 

Un affichage simplifié pour une visibilité renforcée des consommateurs

La remise s’effectuera en amont de la chaîne au moment de la mise sur le marché français. L'ouverture du dispositif commence à compter du 27 mars pour permettre un approvisionnement suffisant avant le 1er avril 2022. A compter de cette date, les consommateurs verront une baisse de 0,15€ hors taxes par litre sur les carburants. Les stations-service rentrant dans le dispositif   l’indiqueront sur les pompes par un affichage du gouvernement comportant le logo officiel de la Marianne. Celles qui le pourront, insèreront également cette information sur leur ticket de caisse.

 

Une avance de trésorerie timorée pour les petites stations, qui plus est remboursable  

La question centrale pour le réseau traditionnel (hors GMS), reste la gestion des stocks. Les stations débitant un litrage réduit notamment dans les zones rurales ou semi-urbaines, risquent d’avoir encore du stock de carburant non remisé au 1er avril. La FNA a demandé qu’une mesure de compensation soit prise pour rétablir l’équité. Une avance sur trésorerie de 3000 € a été ouverte pour les gérants de stations traditionnelles, propriétaires de leur fonds de commerce distribuant moins de 500 hectolitres mensuels. Cette prise en compte, la FNA l’estime insuffisante, car remboursable et certainement neutralisée par la sortie du dispositif au 31 juillet, le weekend le plus chargé de l’année. Il y a fort à parier que les conditions d’approvisionnement seront extrêmement tendues au détriment des indépendants, souvent les derniers servis et supportant tous les coûts (transports notamment). La FNA a demandé à l’Etat de s’engager sur une aide complémentaire pour pallier le cas échéant aux difficultés financières rencontrées par certains points de vente.