webleads-tracker


S&P dégrade les notes de Toyota et Honda, avec des perspectives négatives

Constructeurs

L'agence de notation financière Standard & Poor's a abaissé mercredi d'un cran les notes de long terme des constructeurs automobiles japonais Toyota et Honda, assorties de perspectives "négatives", en raison du fort impact de la pandémie sur leurs activités.

La note de long terme de Toyota par S&P est passée de "AA-" à "A+", faisant ainsi sortir le premier constructeur nippon des investissements considérés comme "de haute qualité" pour le faire entrer dans ceux jugés de qualité moyenne supérieure.

"Les résultats de Toyota devraient subir une forte pression à la baisse dans les 1 à 2 ans à venir, étant donné que la pandémie de Covid-19 entraîne une chute significative de la demande automobile mondiale", a justifié l'agence de notation dans un communiqué.

Aussi la rentabilité de Toyota ne devrait pas revenir de sitôt à ses anciens niveaux, d'autant que le groupe doit investir significativement dans la recherche-développement pour les véhicules électriques et autonomes, a ajouté S&P.

L'agence de notation a toutefois rappelé que la situation financière de Toyota demeurait très robuste.

Pour les mêmes raisons que pour Toyota, S&P a aussi abaissé mercredi la note de long terme de Honda, passée de "A" à "A-", maintenant ainsi son écart de deux crans en dessous de celle de Toyota.

Le numéro un japonais de l'automobile a déclaré la semaine dernière anticiper un effondrement de 79,5% de son bénéfice opérationnel sur son nouvel exercice 2020/21, démarré le 1er avril, ainsi qu'une chute de près de 20% de ses ventes annuelles.

Honda quant à lui n'a pas livré de prévisions 2020/21 pour le moment, et ses résultats sont tombés dans le rouge sur la période janvier-mars.

S&P avait déjà abaissé le 1er mai la note de long terme de Nissan, de "BBB+" à "BBB", avec perspective "négative" là aussi, le groupe étant en bien plus mauvaise posture que Toyota et Honda.

Nissan, allié du français Renault et de son compatriote Mitsubishi Motors, doit publier le 28 mai ses résultats 2019/20, attendus dans le rouge, et livrer en même temps un nouveau plan de restructuration.

etb/pcm

© 2020AFP