webleads-tracker


Solutrans 2021 : 65 M€ pour des VI électriques

Constructeurs, Services

Les transporteurs vont recevoir 65 millions d'euros d'aides supplémentaires dans le cadre d'un appel à projet pour les "véhicules lourds électriques", a annoncé vendredi le ministre des Transports.

Cet appel à projets "vise à augmenter le montant de l'aide par véhicule et à financer jusqu'à 60% l'installation de bornes de recharge adaptées aux besoins des transporteurs", a précisé le ministère dans un communiqué.

Ce nouveau dispositif a été annoncé à l'occasion de la visite du ministre Jean-Baptiste Djebbari au salon de la logistique Solutrans, près de Lyon.

Cette aide sera ouverte "début 2022 à tous les acteurs contribuant au déploiement du transport et de la mobilité électrique, en particulier les professionnels de la logistique", précise le ministère.

Elle est cumulable avec le dispositif du suramortissement pour les véhicules lourds utilisant des énergies propres, prolongé jusqu'à fin 2024 par le projet de loi de finances. La transformation de véhicules thermiques en véhicules électriques (rétrofit) est également éligible.

Le gouvernement avait déjà étendu début 2021 aux véhicules lourds le bonus écologique pour l'acquisition de véhicules électriques ou à hydrogène. L'aide atteint 50.000 euros pour un poids lourd et 30.000 euros pour un autobus ou un autocar. Cent millions d'euros avaient été débloqués à cet effet sur 2021 et 2022 via le plan France Relance. Un premier bilan de ce dispositif doit encore être publié.

Selon le Haut Conseil pour le climat, le secteur des transports est "le seul secteur en France dont les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté depuis les années 1990". Les progrès réalisés par les camions en termes de consommation et de pollution n'ont pas compensé l'explosion du fret, qui transite à 86% par la route.

Les 680.000 camions, bus et cars français représentent 2% du parc national de véhicules routiers et 22% du total des émissions de gaz à effets de serre du secteur des transports, selon le rapport public 2021 sur l'environnement en France.

© 2021AFP