webleads-tracker


Société Générale s'offre LeasePlan et crée le géant NewALD

Services

En s'offrant LeasePlan, le numéro un européen du leasing automobile, pour 4,9 milliards d'euros, Société Générale, via sa filiale ALD, signe la plus grosse acquisition de son histoire. A travers cette opération, la banque ambitionne de créer un "acteur mondial de premier plan" fort d'une flotte de 3,5 millions de véhicules.

En plein essor, ce secteur de la location longue durée a déjà vu en décembre dernier l'annonce d'un partenariat entre deux autres géants de la banque et de l'automobile, Crédit Agricole et Stellantis.

Jeudi, Société Générale a annoncé dans un communiqué que deux protocoles d'accord avaient été signés "prévoyant l'acquisition par ALD de 100% du capital de LeasePlan auprès d'un consortium mené par TDR Capital en vue de créer un acteur mondial de premier plan dans les solutions de mobilité avec une flotte totale combinée d'environ 3,5 millions de véhicules".

"Les activités de l'entité combinée ont vocation à devenir à moyen terme un troisième pilier au côté des métiers d'une part de la banque de détail et d'assurance, et d'autre part de banque de financement et d'investissement", a résumé Frédéric Oudéa, directeur général de Société Générale, cité dans le communiqué.

Lors d'une présentation à la presse, il a vanté l'"opportunité de croissance formidable de ce marché", avec l'avénement des véhicules électriques, voire, à plus long terme, des véhicules sans chauffeur.

Cette acquisition, "nous permet de nous renforcer dans un métier qui offre de la croissance, de la profitabilité et des revenus récurrents", a défendu Diony Lebot, directrice générale déléguée de la banque.

 

Complémentaires

ALD, filiale du groupe spécialisée dans la gestion de flottes, la location longue durée de véhicules et les nouvelles mobilités, a enregistré au troisième trimestre un résultat net record de 258 millions d'euros grâce aux tensions sur le marché de l'automobile d'occasion.

Le loueur, présent dans 43 pays, s'appuie sur une flotte de 1,7 million de véhicules, tandis que LeasePlan en compte 1,8 million.

Le regroupement des deux acteurs "offrirait des avantages importants: une offre mondiale couvrant toutes les catégories de clients, une gamme élargie de produits et de services, et une couverture géographique large et équilibrée", met en avant le communiqué.

Alors qu'ALD est surtout présent sur les segments de la consommation et des PME, notamment à travers des partenariats, LeasePlan cible plutôt les grandes entreprises internationales.

"Ces avantages permettraient à NewALD -nom de la nouvelle entité- d'anticiper les besoins futurs du marché et de répondre aux attentes des clients avec une organisation optimisée en matière d'efficacité opérationnelle et d'approvisionnement", poursuit Société Générale, qui ambitionne une croissance de la flotte de 6% par an au minimum, une fois l'intégration complétée, c'est-à-dire à partir de 2025.

L'acquisition "envisagée" de LeasePlan "serait financée à la fois en titres et en numéraire", est-il précisé, et "l'opération devrait être finalisée d'ici fin 2022".

Société Générale s'engage à "rester l'actionnaire majoritaire du nouvel ensemble avec une participation d'environ 53% du capital à la clôture de l'opération, les actionnaires de LeasePlan recevant une participation de 30,75% dans le cadre du paiement en titres", selon le communiqué.

Le capital flottant sera d'environ 15%, un peu plus qu'actuellement.

Le groupe souligne que cette transaction "serait fortement créatrice de valeur pour les actionnaires avec une relution du bénéfice net par action d'environ +20% pour NewALD en 2023 et supérieure à 5% pour Société Générale dès 2024".

Vers 13H50, à la Bourse de Paris, les titres de Société Générale et d'ALD prenaient respectivement 2,19% et 9,26%, dans un marché en baisse de 1,35%.

kd-ktr/bp/LyS

© 2022AFP