webleads-tracker


Sécurité routière: nombre de morts sur les routes stable en juin

Services

Après quatre années de hausse puis de stabilisation depuis 2013, la mortalité routière a reculé en 2018, avec 3 488 personnes tuées.

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine est resté stable en juin, avec 290 personnes tuées, soit autant qu'en juin l'an dernier, a annoncé mardi la Sécurité routière. Sur les six premiers mois de l'année, les autorités recensent neuf morts de moins (1 515, - 0,6 %) qu'au premier semestre 2018, année qui s'était achevée par un plus-bas « historique » en métropole (3 248 tués, 3 488 avec l'outre-mer).

Dans un discours prononcé devant le Conseil national de sécurité routière (CNSR), considéré comme le « Parlement » de la sécurité routière, Christophe castaner a défendu le bilan du gouvernement. Le ministre de l'Intérieur a prôné responsabilité et fermeté sur les routes avant les grands départs en vacances, prévenant notamment que « l'essentiel des radars » situés sur les grands axes étaient désormais « opérationnels » après les dégradations subies durant la crise des Gilets jaunes.

 

Les radars fonctionnels pour la plupart

« Notre volontarisme a produit des résultats », a-t-il déclaré, rappelant que, après quatre années de hausse puis de stagnation depuis 2013, l'année 2018 a été la moins meurtrière de l'histoire des statistiques routières (3 488 tués, - 5,3 %).

Alors que vont se multiplier les grands trajets estivaux, le ministre a assuré que « l'essentiel des radars sur les routes principales pratiquées dans l'axe de mobilité des vacances sont opérationnels ». « Nous avons commencé à remplacer des radars détruits, nous poursuivrons cela », a-t-il ajouté, refusant de donner des chiffres du nombre de radars en service. « Près de 1 000 radars fixes ont été détruits et, au plus fort de la crise (des Gilets jaunes), et 75 % du parc a été endommagé », a-t-il rappelé.

© 2019AFP