webleads-tracker


Sécurité routière: le nouveau Conseil national prend ses fonctions

Services

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), instance de concertation et de propositions considérée comme le "parlement" de la sécurité routière, a entamé mercredi son nouveau mandat, d'une durée de trois ans.

Créé en 2001, mis en sommeil en 2008 puis réinstallé en 2012, cet organisme composé de 67 membres (élus, représentants de l'Etat, associations, médecins, entreprises...) répartis en sept collèges s'était réuni pour la dernière fois en juillet 2019.

Le Conseil est présidé depuis 2017 par Yves Goasdoué, maire de Flers (Orne), qui entame donc un deuxième mandat.

"Les usagers vulnérables" de la route y sont désormais représentés, explique la Sécurité routière, avec l'arrivée dans le collège des associations de la Fédération française de cyclisme (FFC) et de l'association 60 millions de piétons.

C'est notamment le CNSR, via son "comité d'experts", qui avait recommandé au gouvernement d'abaisser à 80 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes à double sens sans séparateur central.

© 2021AFP