webleads-tracker


SAIC-GM (Chine) : rappel de 3,3 millions de véhicules

Constructeurs

Le géant automobile américain General Motors et son partenaire chinois SAIC vont rappeler 3,3 millions de véhicules en Chine, dont des Buick, Chevrolet et Cadillac, en raison de suspensions avant défectueuses, a annoncé l'autorité de régulation chinoise.

Ce défaut pourrait "entraîner une perte de contrôle du véhicule dans des circonstances extrêmes", a ajouté l'autorité dans un communiqué publié samedi, précisant que le rappel commencera le 20 octobre.

Les modèles concernés ont été produits entre mars 2014 et septembre 2018 et SAIC-GM devra réaliser gratuitement les réparations.

Ce rappel survient au mauvais moment pour le constructeur automobile qui avait déjà indiqué que la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis avait sévèrement affecté ses affaires en Chine, son premier marché.

La société a en effet annoncé que le conflit lui avait déjà couté 1 milliard de dollars, principalement à cause de l'augmentation des coûts de production, et que les pertes pourraient augmenter en cas de mise en place de nouvelles taxes.

En juillet, la Chine avait annoncé des barrières douanières supplémentaires sur les biens agricoles et automobiles américains en réponse à Washington, dans un bras de fer portant en août sur 100 milliards de dollars de biens provenant des deux pays.

Depuis, le président américain, Donald Trump, a annoncé son intention de taxer 200 autres milliards de dollars de biens chinois importés aux Etats-Unis.

L'an dernier, General Motors a rappelé environ 3,5 millions de véhicules à cause de problèmes d'airbags et de réservoirs.

Début septembre 2018, la société avait du rappeler 1,2 million de pick-up (camionnettes à plateau) et SUV (4X4 urbain) en Amérique du nord pour un problème sur la direction assistée électrique, à l'origine de 30 accidents et deux blessés.

dly/fa/cj/bh/bp/cj

© 2018AFP