webleads-tracker


Renault: S&P relève la note long terme

Constructeurs

L'agence de notation S&P Global Ratings a relevé vendredi d'un cran à "BBB" la note d'endettement à long terme de Renault, tablant sur le maintien de son taux de marge d'exploitation entre 9 et 10% au cours des deux prochaines années.

L'agence d'évaluation financière prévoit que le taux de marge Ebitda (excédent brut d'exploitation) de Renault sera maintenu à 9-10% au cours des deux prochaines années "grâce à la croissance continue de son chiffre d'affaires, la discipline de coûts et la distribution de dividendes", selon un communiqué.

Etant donné que le niveau élevé des investissements dans la recherche et le développement exigés les deux à trois prochaines années pour répondre aux normes d'émissions plus sévères va restreindre la rentabilité de Renault, S&P dit miser sur une stabilité de la marge Ebitda plutôt que sur une amélioration.

Par ailleurs, Renault est visé depuis le début de l'année par une information judiciaire pour "tromperie" en France, les enquêteurs soupçonnant une falsification des émissions de moteurs diesel.

S&P Global Ratings considère que cette enquête représente "un risque légal" pour le groupe mais que Renault pourrait s'accomoder d'une amende limitée en raison de sa situation financière.

L'agence a assorti la notation d'une perspective stable, prévoyant que le groupe conserve au cours des deux prochaines années sa position de leader sur le marché européen pour les petites voitures tout en se développant sur les marchés internationaux comme le Brésil ou la Russie.

Elle pourrait envisager de relever la note de Renault dans les 12 à 24 mois si la marge d'Ebitda dépassait le taux de 10% sur une période prolongée et la dégrader en cas d'échec à maintenir le taux de 9 à 10%.

pan/ef/az

© 2017AFP